Yoga : Origines et différents styles

Comment définir le yoga ? Est-ce une philosophie, une discipline, une approche de la spiritualité, un courant de pensée ou encore un art de vivre ?

 

Apparu il y a entre 5 000 et 2 000 ans en Inde, le yoga vise à rassembler le corps et l’âme du pratiquant, ou yogin. Par la pratique d’asanas(postures), de chants (mantras), d’exercices de respiration (pranayamas) le yoga est un champ d’exploration holistique qui prépare le corps et l’esprit à la méditation, dans le but final d’atteindre le Nirvana, l’état d’extase absolue.

Les origines du yoga sont floues, car cette pratique dévotionnelle était transmise à l’oral par les gurus (comprendre maîtres spirituels) à leurs disciples.

La base de tous les style de yoga est le Hatha, qui signifie ha le Soleil et tha la Lune. Cela exprime de façon symbolique que le yoga relie les différentes polarités de l’existence : énergies yin et yang, féminin et masculin, ida (souffle de l’inspiration) et pingala (expiration), l’homme à l’Universel, etc.

Au cours du temps, différents courants de yoga et différentes écoles sont apparus, de façon à ce que le yoga nous parvienne sous sa forme actuelle, avec pléthore de propositions.

Ajoutons à cela que chaque enseignant possède sa propre forme d’expression et son approche, ainsi d’un cours à un autre les ressentis, les postures et les propositions peuvent varier.

Nous vous proposons ici un tour d’horizon des différents styles de yoga.

 

Hatha Yoga

Le yoga des origines

Il s’agit de la forme de yoga la plus ancienne, c’est le yoga de base, qui remonte aux origines. Ce yoga vise à rassembler les polarités corps / esprit, et à réunir l’Atman (individu) avec le Brahman (le grand Tout).

Une séance de Hatha Yoga inclut des respirations adaptées, et des asanas (postures) maintenues plusieurs secondes à plusieurs minutes. Ainsi, le corps et le mental acquièrent force, stabilité et concentration et l’équilibre global s’en trouve amélioré. Le Hatha Yoga sollicite les muscles profonds du corps, qui est gainé, et sublime la posture en agissant sur la colonne vertébrale.

Le mental est apaisé et concentré, il ne tend plus à s’éparpiller ou à tourner en rond.

Dans une pratique de Hatha Yoga, on retrouve la salutation au soleil (Suriya Namaskara) traditionnelle, comme illustrée sur le schéma ci-dessous, ainsi que différentes postures comme les guerriers et les équilibres et des pranayamas.

 

 

A qui s’adresse cette pratique ?

Le Hatha Yoga s’adresse à tous les yogis débutants qui souhaitent se familiariser avec le yoga à travers une approche douce, traditionnelle et bienveillante. Elle est idéale pour travailler le renforcement musculaire et le bien-être de l’esprit et pour aborder la spiritualité.

 

Ashtanga Yoga

Le yoga martial

L’Ashtanga yoga serait apparu à Mysore, en Inde du Sud, au début du 20èmesiècle.

C’est Krishnamacharya qui est l’initiateur et qui a répandu cette pratique dans le monde. L’éminent spécialiste de la philosophie yogique s’appuie sur un texte ancestral, le Yoga Korunta, que l’on dit vieux de 5 000 ans.

L’Ashtanga yoga comprend traditionnellement six séries.

Des séries dites primaires, des séries intermédiaires dédiées à la purification et 4 séries avancées.

Les séries durent chacune 1h30. Ce sont des enchaînements de postures selon un ordre bien précis, avec une contre-posture entre chaque afin de ramener le corps et surtout la colonne vertébrale dans sa neutralité.

Le mouvement est couplé à la respiration ; on utilise la respiration Ujayi, aussi appelée la respiration victorieuse. Elle s’effectue par le nez en réalisant une légère contraction de la gorge, qui émet un bruit léger.

La pratique de l’Ashtanga Yoga se caractérise aussi par l’utilisation des bandhas, qui sont des verrous énergétiques.

Les plus connus et couramment utilisés sont les suivants :

  • Mula Bandha, lié au chakra racine. Il se situe au niveau du périnée
  • Uddiyana bandha, qui sollicite les muscles de l’abdomen. Il est engagé pendant la respiration ujayi
  • Jalandhara bandha, qui est une contraction légère de la gorge, réalisée en rentrant le menton. Ce dernier empêche la pression de monter dans la tête

Une autre spécificité de l’ashtanga est la pratique de vinyasa, un mini-enchaînement de postures (planche, chien la tête en haut, chien la tête en bas) entre chaque posture majeure. Cela confère son intensité à la pratique ashtanga.

Certains mantras sont associés à la pratique de l’Ashtanga Yoga.

Voici le mantra d’ouverture de l’Ashtanga Yoga :

Om

vande gurūṇāṃ caraṇāravinde
sandarśita-svātma-sukhāva-bodhe
niḥśreyase jāngalikāyamāne
saṃsāra-hālāhala-mohaśāntyai

ābāhu puruṣākāraṃ
śaṇkha-cakrāsi dhāriṇam
sahasra-śirasaṃ śvetaṃ
praṇamāmi patañjalim
Om

A qui s’adresse cette pratique ?

L’Ashtanga est un excellent remède contre le cerveau hyperactif en prenant le contre-pied de la méditation. L’enchaînement de postures et la difficulté de cette discipline font que le yogi n’a presque pas le temps de réfléchir : petit à petit, comme dans une transe, le mental cède et l’on sort de la séance « vidé, rincé », physiquement et l’esprit plus léger.

Comme toutes les pratiques, il est idéal d’être en bonne santé. L’ashtanga yoga requiert une certaine vitalité, qui tendra à s’accroître au fil des séances.

 

 

 

Yoga Iyengar

Le yoga de la discipline

L’Iyengar est une école de yoga fondée par B.K.S Iyengar, éminent yogi qui vécut au 20èmesiècle et fut un disciple de Krishnamacharya.

Iyengar connut de graves problèmes de santé depuis sa naissance et durant toute son enfance. Sa mère le mit au monde dans un village pauvre de l’Inde du Sud, alors qu’elle était atteinte de la grippe sévère qui frappait le monde entier en 1918. Le petit Iyengar était un enfant fébrile et fragile, il fut atteint successivement de la malaria, de la fièvre typhoïde et de la tuberculose qui l’affaiblirent encore davantage.
C’est le yoga qui lui « sauve la vie ». Il commence la pratique à l’âge de 16 ans sous l’influence de Krishnamacharya, son guru et beau-frère. Iyengar fonda ensuite sa propore école et pratiqua jusqu’à la fin de sa vie, en août 2014, alors qu’il était âgé de 96 ans.

Le yoga Iyengar possède ses propres caractéristiques. C’est une forme de yoga exigeante qui attache une grande importance à l’alignement postural, et implique l’utilisation d’accessoires tels que les briques, les sangles, éventuellement un tabouret ou une chaise ainsi que des couvertures. Les accessoires sont disposés judicieusement pour permettre l’accompagnement du corps dans la posture afin que celui-ci soit exploité respectueusement au maximum de ses capacités.

Les postures sont ordonnées sous forme de séquences. L’élévation mentale et spirituelle est recherchée, par l’utilisation du dharana (la concentration) et la pratique de dhyana (la méditation).

 

 

Yoga Sivananda

Ecole de bien-vivre

Le yoga Sivananda est une école de yoga et de pensée qui se définit comme un art de vivre. Cette école fut fondée dans les années 60 par Swami Vishnudevahanda, un élève de Swami Sivananda, dont le nom lui inspira le label de son école.

Sivananda et à sa suite Vishnudevananda contribuèrent largement à l’expansion et à la démocratisation du yoga en dehors de l’Inde.

Ce style de yoga holistique synthétise un enchaînement de 12 postures de yoga, pratiquées sur une durée d’une heure trente minutes.

Elle commence par une séance de pranayamas (respirations), suivie par des salutations au soleil rythmées avant d’enchaîner sur des postures qui sollicitent les muscles du corps entier et assouplissent la colonne vertébrale. Chaque posture intense est suivie d’une contre-posture pour rééquilibrer le corps. Les mouvements sont calés sur la respiration profonde, impliquant le plexus solaire, considéré comme un véritable réservoir de vitalité.

Les cinq piliers du Sivananda Yoga sont :

  • Asanas : les postures adaptées
  • Pranayama : respirations correctes
  • Savasana : la relaxation adaptée
  • Alimentation appropriée (végétarienne)
  • Vedanta & Dhyana : pensée positive et méditation

A qui s’adresse cette pratique

Ce style de yoga sous forme de série s’adresse à des personnes de type « Vata », c’est-à-dire des personnes qui selon l’Ayurveda sont constituées par les énergies de l’air et de l’éther. En effet, le caractère routinier et linéaire de cette pratique devrait leur permettre de se poser dans le calme et de s’habituer en douceur au yoga.

 

 

Yin Yoga

Ralentir et détendre

Ce style de yoga fut créé par l’américain Paul Grilley dans les années 90. Il s’agit d’une approche douce, où les postures réalisées majoritairement au sol sont maintenues pendant 3 à 7 minutes. Certaines postures peuvent être tenues jusqu’à 15 minutes maximum. Dans cette approche, on recherche le relâchement musculaire afin de travailler sur les tissus profonds du corps que sont le squelette, les tendons, les ligaments et les articulations.

A qui s’adresse cette pratique ?

Parisienne stressée, maman et femme active débordée, cette pratique est faite pour vous ! Dans un monde où tout va toujours plus vite, le yin yoga est une invitation à ralentir et à s’imprégner pleinement de chaque posture.

 

 

Retrouvez toutes les informations sur notre formation de Yin Yoga à Paris 

Vinyasa Yoga

L’expérience du flow

Cette pratique dynamique est inspirée de l’Ashtanga, sauf que les postures réalisées ne suivent pas les séries traditionnelles. On parle souvent de Vinyasa Flow car c’est le professeur qui choisit d’orienter la pratique en suivant sa propore intuition. Les postures s’enchaînent sur un rythme dynamique et fluide. La respiration Ujayi est utilisée, profonde et stimulante elle induit le mouvement dans le corps.

À qui s’adresse cette pratique ?

Le vinyasa est adaptée aux personnes souhaitant lâcher-prise et se laisser aller tout en faisant de l’exercice et en apprenant le yoga. En effet, cette pratique favorise l’état de flow, de méditation en mouvement.

Retrouvez toutes les informations sur notre formation de Vinyasa à Goa en Inde

 

 

 

Kundalini Yoga

Yoga de l’éveil

En sanskrit, le terme kundalini désigne symboliquement un serpent logé à la base de la colonne vertébrale, c’est-à-dire au niveau de muladhara chakra, le chakra racine.

Avec la pratique du yoga, de postures ciblées, de mouvements adaptées, de respirations, chants de mantras et de méditations, ce serpent peu à peu se déroule et se déploie pour s’élever à travers les différents chakras. Lorsque la kundalini se révèle et gravite jusqu’au chakra coronal, le yogin atteint l’éveil.

Le kundalini yoga met l’accent sur la pratique de mouvements rythmés, pouvant être réalisés en position assise, de respirations intenses ou calmantes, mais aussi sur le chant de mantras et des méditations longues et profondes. Les participants sont vêtus de blanc.

 

À qui s’adresse cette pratique ?

Cette forme de yoga s’intéresse davantage à l’aspect spirituel et au champ énergétique qu’à la pratique d’asanas (postures physiques). Elle vous est donc dédiée si vous souhaitez approcher le yoga par la porte de la spiritualité et apaiser corps et mental à travers une pratique ésotérique.

Tous nos prochains cours de Kundalini sont en ligne sur notre agenda 

 

 

 

Yoga Prénatal

Spécial future maman

Comme son nom l’indique, le yoga prénatal est une pratique spécialement conçue pour les femmes enceintes. Au moyen de respirations adaptées, de postures simples et de mouvements ciblés, celui-ci propose un acheminement serein vers l’accouchement.

Cette pratique est inspirée du Hatha Yoga, elle vise à harmoniser corps et esprit. Pour la future maman, une séance est un moment de retour à soi pour reconnecter corps et esprit mais aussi pour entrer en communication avec bébé.

Le yoga prénatal permet d’appréhender en douceur les changements physiques et de mieux gérer les émotions fortes souvent liées aux hormones.

Ce style de yoga permet en outre de renforcer le plancher pelvien et d’ouvrir le bassin. Des postures adaptées permettent de prévenir ou d’endiguer les maux de dos et les éventuelles sciatiques. Une respiration harmonieuse permet d’atténuer les crampes liées à l’accouchement, et à détendre l’ensemble du corps en relaxant le système nerveux. Enfin, le yoga prénatal est idéal pour trouver son nouvel équilibre lorsque le centre de gravité est chamboulé par la grossesse.

 

A qui s’adresse cette pratique ?

Aux femmes enceintes, bien entendu. Elles peuvent le pratiquer dès le deuxième trimestre de la grossesse jusqu’à l’accouchement (sauf contre-indications).

 

 

Viniyoga

Approche holistique et ciblée

Le viniyoga est davantage une approche liée au yoga qu’une école ou un style de yoga. Celle-ci est issue de l’enseignement de Krishnamacharya dans les années 70/80 et fut développée par TKV Desikachar à Madras. On surnomme d’ailleurs le viniyoga « yoga de Madras ».

On considère que le viniyoga fait partie du yoga classique puisqu’il est mentionné dans les Yoga Sutras de Patanjali. Les yogas sutras font partie des fondements du yoga. On y retrouve la phrase suivante : « tasya bhumisu viniyoga »

Viniyoga = l’application

Tasya = de cela

Bhumishu = se fait par étapes en fonction des niveaux

L’un des principes fondamentaux du viniyoga est que l’attention est portée sur les spécificités physiques et les besoins de chacun. « Ce n’est pas la personne qui s’adapte au yoga mais le yoga qui doit s’adapter à la personne ».

 

À qui s’adresse cette pratique ?

Bien qu’ouverte à toutes et tous, la pratique du viniyoga est destinée à des personnes fatiguées ou sensibles, ou encore aux personnes âgées.

 

 

 

Bikram Yoga

Le yoga chaud venu des USA

Cette pratique voit le jour sous l’impulsion du yogi Bikram Choudhury en 1973 aux États-Unis. La particularité majeure de ce style de yoga est qu’elle a lieu dans une salle chauffée à 40,6°C. Comme aiment à le rappeler les enseignants de cette pratique, la difficulté majeure du Bikram Yoga est de réussir à rester dans la salle durant toute la séance sans s’évanouir !

Une séance de yoga Bikram dure 90 minutes au cours de laquelle on enchaîne 26 postures répétées 2 fois. Elle comprend également deux exercices de respiration.

 

À qui s’adresse cette pratique ?

Il s’agit d’un style de yoga très intense, pour les yogis ou les sportifs qui connaissent déjà suffisamment leur corps et ses limites et qui veulent se surpasser ou éliminer des toxines de façon ponctuelle.

 

 

Yoga Nidra

La relaxation profonde

En sanskrit, nidra signifie « sommeil profond, sans rêves ». Ce style de yoga fut développé par Swami Satyananda dans les années 50. Selon lui « le yoga nidra est le tranquillisant yogique, le moyen d’établir l’harmonie dans tout l’organisme. »

Le yoga nidra apparaît comme une pratique ancienne qui figure dans la mythologie hindoue. Vishnou endormi est dans l’état constant de narayana.

Il est aussi mentionné dans les yogas sutras de Patanjali.

Son origine remonte donc à plusieurs milliers d’années.

On identifie plusieurs états de sommeil :

  • Jagrat : la veille
  • Svapna : le rêve
  • Sushupti : le sommeil profond
  • Turya : la conscience lucide

Le yoga nidra est à la fois une méthode de relaxation, une méditation guidée et un voyage intérieur, pratiqué allongé ou assis. La pratique dure 1h à 1h30. La détente est à la fois physique, mentale, émotionnelle et spirituelle.

Swami Satyananda décrit l’état atteint d’ « hypnoyogique », car en apparence le pratiquant semble endormi alors que sa conscience est éveillée et sa perception énergétique augmente.

Cette pratique tend à accroître la créativité et la subtilité des sens. On associe cet état à Pratyahara, le retrait des sens.

À qui s’adresse cette pratique ?

Le yoga nidra s’adresse aux personnes stressées ou qui ont du mal à stopper le flot de pensées. Il est très adapté aux personnes souffrant d’insomnie ou de troubles du sommeil, ou encore à celles qui sont dans une période difficile de leur vie. Il est aussi parfait pour certaines personnes malades.

 

Leave a Comment: