Les Yogas Sutras de Patanjali

Les yogas sutras de Patanjali sont un recueil de 195 aphorismes ou versets, définissant le yoga, écrits par un mystérieux auteur il y a 2000 à 3000 ans.

 

Qui était Patanjali ?

On pense qu’il vécut il y a de cela entre 3000 et 2000 ans avant nous. Patanjali représente la darshana, ou école de pensée, du yoga. C’était un sage, décrit comme une incarnation de Adiesa. Selon la mythologie, le haut de son corps est de forme humaine ; il tient dans ses mains une conque et un disque et il est couronné par un serpent à mille têtes.

En réalité, on pense qu’il y eut plusieurs personnes sous la dénomination de Patanjali, car les écrits qui lui sont associés dans les domaines du yoga, de l’ayurveda ou encore de la grammaire s’étalent sur plusieurs siècles.

 

Contenu des Yoga Sutras

Les yogas sutras sont divisés en quatre tomes

  • Samadhi pada : décrit la méditation profonde et la dévotion suprême
  • Sadhana pada : décrit la pratique
  • Vibhuti pada : décrit les propriétés du yoga
  • Kaivalya pada : décrit le chemin de la réunification

 

Antaranga et Bahiranga

 

On distingue huit branches dans la voie de l’Ashtanga Yoga ou Raja Yoga défini par Patanjali.

Ces branches sont divisées en Bahiranga Yoga (la maîtrise indirecte) et Antaranga Yoga (la maîtrise directe).

Dans le Sadhana Pada, Patanjali introduit les yamas (choses à faire) et les niyamas (choses à ne pas faire), ainsi que les asanas (postures) et les pranayamas (techniques de respiration).

 

Bahiranga Yoga : la maîtrise indirecte

 

  1. Yama : à ne pas faire dans les relations à autrui

 

  • Ahimsa : la non-violence, dans les actions, les pensées et la parole
  • Satya : la vérité (ne pas mentir)
  • Asteya : ne pas voler (par exemple ne pas voler les fruits de la terre mère)
  • Brahmacharya : le célibat (ne pas être dépendant au sexe)
  • Aparigraha : la non-possession, le détachement

 

  1. Niyama : à faire pour se purifier

 

  • Saucha : nettoyer le corps et l’esprit grâce à la parole impeccable, les kriyas (techniques de purification du corps), les sat sang*, la littérature, les mots purs
  • Santosha : le contentement, tout ce que l’on possède dans l’instant est suffisant
  • Tapas : la pénitence, quelle que soit la tâche entreprise, investissez toute votre énergie dedans et ne vous arrêtez pas jusqu’à ce que la tâche soit accomplie afin de rester concentré(e) sur la tâche que vous avez choisie.
  • Svadhyaya : analyse personnelle, réajustement, étude intense, compréhension de soi avant d’espérer comprendre les autres
  • Iswara Pranifhana : l’abandon à Dieu

 

  1. Asana : culture du corps, la maîtrise à travers les asanas, les postures
  2. Pranayama : conscience du souffle (matin, midi et au coucher du soleil), la maîtrise à travers le souffle et la purification grâce à kosha pranayama
  3. Pratyahara : se défaire des sens (la modération) apporte la maîtrise des sens, régule les excès et apporte la concentration.

 

Vibhuti Pada
Antaranga yoga : la voie indirecte

 

  1. Dharana : la concentration (l’esprit entier se concentre sur un seul point) mais toujours avec des pensées aléatoires
  2. Dhyana : la méditation (une seule pensée) sans effort, la vigilance, la lenteur, l’expansion sans efforts
  3. Samadhi : absorption profonde ou super conscience, où la pratique spirituelle commence. En samadhi, la personne saute du niveau normal à un degré plus élevé de conscience

 

Les yoga sutras de Patanjali transmettent des messages de valeur universelle. L’un des sutras les plus connus est le sutra numéro 2 : « yoga chitta vritti nirodha », qui signifie « le yoga est la cessation des fluctuations du mental ». L’état de yoga permet de lutter contre l’un des principaux fléaux de notre époque, le mental hyperactif. Les yoga sutras de Patanjali sont donc encore d’une véracité et d’une actualité poignante.

 

*satsang, ou compagnie de la Vérité. C’est l’un des trois piliers de la Voie vers la réalisation de soi, avec la méditation et le service. Il s’agit du partage d’expériences intérieures, à l’oral ou par écrit

 

Leave a Comment: