Le changement de couleurs de la nature, la baisse des températures et les fortes pluies ces derniers jours annoncent les derniers jours de l’été. Coincée entre deux saisons, la rentrée peut réveiller en nous un léger sentiment de nostalgie lié aux souvenirs de vacances. Elle sonne le retour à la routine et au connu et annonce les obligations quotidiennes à venir. Comment appréhender la rentrée avec sérénité ? Que pouvons-nous apprendre des cycles de la nature?

Illustration @soledadbravi

Il y a une saison pour chaque chose et un temps pour tout sous le ciel 

Dans la tradition taoïste, les saisons peuvent se vivre au travers du yin et du yang, ces énergies qui représentent les deux parties complémentaires d’un tout.

Le yang est l’énergie masculine associée au soleil, au garçon, au feu, à l’action. Nous tirons force et assurance de cette énergie yang. Le yin féminin est associé à la lune, à la source et à la terre, à la jeune fille, au repos et à la vacuité. Cette énergie nous apporte paix et compassion.

Ces deux forces que l’on retrouve dans le cosmos, la nature, la nature humaine, se meuvent dans un changement perpétuel. Ainsi, cet équilibre est à trouver en chacun de nous dans le couple masculin/féminin. En vivant chaque saison selon le type d’énergie qu’elle dégage, nous pouvons nous ancrer davantage et évoluer en harmonie avec ce qui se déroule autour de nous et en nous.

Le tao nous enseigne ainsi que la connaissance des cycles apporte la sagesse, les ignorer, la confusion.  

La période estivale est une saison très yang. Pendant l’été, nous sommes poussés par une énergie expansive. Nous ressentons le besoin de nous ouvrir aux autres. Cette énergie nous pousse depuis notre centre vers l’extérieur, à la découverte du monde et de la nouveauté. Nous ouvrons la porte aux plaisirs et aux rencontres nouvelles. Nous sommes dans une dynamique d’externalisation, ce qui explique pourquoi nous avons autant envie de sortir, de bouger et de partir. L’esprit est plus aventurier, il se laisse surprendre.

Lorsque l’automne commence à pointer son nez, un ralentissement se fait sentir. C’est à cette période que la luminosité diminue et que les journées raccourcissent. La rentrée mobilise notre énergie pour mettre en place de nouveaux projets, (ré)organiser notre quotidien et planifier l’année à venir, le tout dans un contexte saisonnier qui est moins énergétique.

Car l’automne caractérise la naissance du yin qui culmine pendant l’hiver. L’énergie yang de l’été décroît pour permettre à l’énergie yin de l’hiver de croître. Cette fois, le mouvement part de l’extérieur vers l’intérieur. Le rythme change et se recentre sur l’individu.

Paul Gauguin Le cours d’eau-automne-1885

La saison de l’automne est dominée par l’énergie de l’élément métal et le couple organe viscère Poumon / Gros Intestin.

Le métal tranche et coupe, il sépare. Il symbolise la moisson. L’automne est la saison idéale pour ranger, trier, mettre en ordre et abandonner ce qui doit être laissé. On organise sa vie et ses projets avant de rentrer dans la profondeur de l’hiver. Si l’été nous a donné l’enthousiasme et la force pour avancer et cultiver de nouveaux projets dans un élan positif et confiant, l’automne peut également nous apporter la joie liée à la satisfaction du travail accompli et l’ordre que nous mettons dans nos vie.

Lorsque le fonctionnement des méridiens du poumon et du gros intestin est déséquilibré, il peut conduire à des états de fatigue, de mélancolie et de pessimisme.

Conseils pour rester en forme, cultiver un moral au beau fixe et éviter les rhumes et autres maladies respiratoires:

D’un point de vue diététique, les aliments qui décongestionnent et tonifient le poumon sont à privilégier comme l’ail, le gingembre, le poivre, le navet, le piment ou l’oignon. La cuisson longue ou à l’étuvée, les plats chauds, les potages, les légumineuses et les légumes racines nous préparent à l’hiver.

Illustration @soledadbravi – La rentrée

Photo de mise en avant de l’article: Olivier Föllmi