Huile essentielle et Grossesse

Enceinte on désires ce qu’il y a de mieux pour la grossesse, on se rapproche des techniques de soins naturels.

On prends des cours de yoga prénatal ou de préparation à l’accouchement, on aimerait faire au mieux et on a peut de mal faire.

Voici la liste dressé par une jeune femme aux multiples talents, créatrice de Naturelle Maman. Ses enseignements sont précieux et ses études sur les huiles essentielles à proscrire ou à adopter pendant la grossesse sont juste excellentes.

Privilégier les Huiles essentielles bio, non synthétique pour vos préparations. Le conseil de toute pour toutes les futures mamans utiliser les hydrolats si vous êtes de nature stressée. Aucun soucis dans la tête vous vivrez votre grossesse plus sereinement.

 

 

Les Huiles essentielles à proscrire pendant la grossesse

Cependant il est conseillé de bannir toutes les huiles essentielles par précaution au premier trimestre

 

Achillée millefeuile, Acore calamus, Ail, Ajowan, Aneth, Anis vert, Angélique, Bois de Siam, Cannelle de Ceylan (feuille et écorce), Cannelle de Chine, Carvi, Cèdre de l’Atlas, Cèdre de l’Himalaya, Curcuma, Cyprès, Eucalyptus à cryptone, Eucalyptus globulus, Eucalyptus mentholé, Genévrier, Girofle (clou et feuille sauf accouchement), Katrafay, Lantana, Menthe des champs, Menthe verte, Menthe poivrée, Nard, Noix de muscade, Origan compact et vulgaire, Palmarosa (sauf accouchement), Persil, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Sarriette, Sauge officinale, Tagète, Thym à linalol, Thym à thymol , Thym saturéoïdes, Valériane des Indes, Verge d’or, Zédoaire.

Pour plus de précaution, les professionnels conseillent de ne pas utiliser d’huiles essentielles par voie orale pendant toute la durée de la grossesse, ni au niveau du ventre (surtout au premier trimestre, sauf recommandation express d’un thérapeute).

Les huiles essentielles pouvant être utilisées à partir du 4ème mois de grossesse

 

Basilic à linalol, Bergamote (avec ou sans furocoumarines), Bois de Hô, Camomille allemande, Camomille romaine, Cardamome, Cèdre de Virginie, Ciste ladanifère, Citron, Citron vert, Cumin, Epinette noire, Estragon, Eucalyptus citronné, Eucalyptus radié, Eucalyptus smithii, Fragonia, Galangal, Géranium bourbon, Géranium Egypte, Gingembre, Hélichryse italienne, Iary, Inule odorante, Kunzea, Laurier noble, Lavande fine, Lemongrass, Lentisque pistachier, Mandarine, Marjolaine à coquilles, Marjolaine à thujanol, Niaouli, Orange, Orange sanguine, Petitgrain, Pin, lariccio, Pin maritime, Pin de Patagonie, Pin sylvestre, Pruche, Ravintsare, Rhododendron, Rosalina, Rose, Tea tree, Ylang-ylang III, Ylang-ylang complète.

Ps : Tea Tree la base de la pharmacie maison

 

Comment les utiliser ?

En massage : dans 50 ml d’huile végétale de votre choix, versez une quantité totale de 30 gouttes d’huiles essentielles de votre choix. Massez au niveau de la nuque le soir de préférence afin de libérer toutes les pressions de la journée.

 

En diffusion atmosphérique : versez les huiles essentielles dans un diffuseur. Diffusez 10 minutes 3 fois par jour. Vous pouvez également disposer quelques gouttes d’huiles essentielles sur un mouchoir ou au niveau des poignets et inspirer profondément 2 à 3 fois de suite.

 

En bain aromatique : mélangez au préalable 15 gouttes d’huile essentielle avec 2 ml de solubol*. Versez votre mélange dans le bain. Vous pouvez également verser quelques gouttes d’huiles essentielles sur du sel de mer ou du sel d’Epsom avant ajout de l’eau tiède dans la baignoire.

 

Et les hydrolats ? En brume d’ambiance : ajoutez l’hydrolat dans votre brumisateur en remplacement de l’eau ou bien vaporisez votre hydrolat à l’aide d’une pompe spray.

Je ne connaissais pas cette astuce magique des Hydrolats en tisane, que je trouve magique 

En tisane : ajoutez une cuillère à café d’hydrolat ou d’un mélange d’hydrolats dans un tasse d’eau chaude (type mug). A renouveler 3 fois par jour.

 

Voici donc un léger partager des enseignements de Naturelle Maman, n’hésitez pas à consulter toute sa formation si cela vous intéresse. J’ai pensé que de partager ces simples conseils pourrait en aiguiller plus d’une. 

Il est bien entendu recommandé de demander conseil à son médecin en ce qui concerne l’utilisation des huiles essentielles ou de suivre un stage de sensibilisation car ce sont de précieux outils aux nombreux pouvoirs.

A nous de nous reconnecter avec les puissances ancestrales avec sagesse et précaution.

Automédication à proscrire surtout au premier trimestre.

 

 

*Le Solubol est un hydrolat, sans alcool, permettant d’émulsifier les huiles essentielles dans l’eau, qu‘il s’agisse d’un usage oral ou de la préparation d’un bain

 

Ma Sage Femme pendant l’accouchement m’a confié quelle utilisait 4 huiles essentielles bien spécifique en fonction des besoins :

  • Huile essentielle de Lavande officinal
  • Huile essentielle de Sauge Sclarée
  • Huile essentielle de Palmarosa
  • Huile essentielle de clou de Girofle

 

Une bonne amie qui s’intéressait aux Huiles essentielles m’a concocter une super huile de massage en sortant de sa formation sur les Huiles essentielles, elle m’a composé se remède magique avec beaucoup de bienveillance, je suis heureuse de vous partager son talent :

Leave a Comment: