Shiva le bienfaisant, celui qui porte bonheur est le dieu hindou de la destruction des imperfections du monde. Comme toute divinité, il est l’incarnation de qualités et de principes.

Il fait parti de la Trimurti hindou avec Vishnou et Brahma et possède de nombreuses incarnations. Shiva est le dieu le plus puissant de cette sainte trinité. Il vit dans l’Himalaya, perché sur le mont Kailash (une montagne qui est bien
réelle, mais qui est aussi symbolique et qui représenterait l’axe du monde). Il est connu pour vivre une vie sauvage dans des lieux très éloignés de la société.


C’est un ascète qui peut être recouvert de cendres comme les sâdhus ou de couleur bleue car il aurait ingurgité un poison mortel pour sauver l’humanité. Shiva est marié à Shakti, la déesse-mère, elle-même ayant plusieurs noms suivant la fonction qu’elle occupe (Parvati, Durga, Kali,…) et est le père de Ganesh et Skanda.


Il porte le nom de Rudra dans son aspect dur et terrifiant d’où le nom Rudraksha signifiant « oeil de Rudra », symbole bien connu des pratiquants de yoga et nom des fameuses graines des malas de méditation.

La représentation symbolique la plus courante de Shiva est un lingam (énergie masculine, la force) d’où le nom Shivalingam, pierre ovale que l’on trouve dans la rivière sacrée Narmada en Inde. L’on dit que la marque sur ces pierres aurait été posée par Shiva lui-même.


Il possède 3 yeux: celui de droite symbolisant le soleil, celui de gauche la lune. Son 3ème oeil frontal (Jnana chakshus), symbole de la sagesse est également foudroyant.


De sa chevelure ornée d’un croissant de lune, symbole du cycle des temps, s’écoule le gange, fleuve sacré de l’hindouisme.


Son chignon appelé JATA MUKUTA reflète son pouvoir d’ascète et a pour rôle de calmer les flots du Gange. Il porte un trident appelé TRISHULA associé aux 3 grands principes de CREATION, PRÉSERVATION, DESTRUCTION, les 3 nadis (canaux énergétiques), les 3 gunas (qualités de l’énergie en soi et dans le monde).


Le cobra Kundalini enroulé autour de son cou est une représentation de la Shakti (énergie), de la puissance. Il porte des malas de rudraksha. Il est assis sur une peau de tigre, symbole de l’énergie potentielle et de sa
maîtrise de la nature. Sa monture est un taureau blanc appelé NANDI.


D’après les textes, Shiva posséderait 1008 noms.


L’une des représentation les plus connues de Shiva est sa danse cosmique du Tandava dans un cercle de flammes rythmant la destruction et la création du monde.


Elle représente 5 puissances en action: création, préservation, dissolution, grâce obscuratrice et grâce révélatrice.
Dans cette symbolique, il porte le nom de Shiva Nataraja (roi de la danse). Il possède quatre bras indiquant les 4 directions de l’espace et chaque geste a une signification bien précise:
La main supérieure gauche montre la fin du monde par les flammes, le feu purificateur, symbole de transformation, la main supérieure droite tient le Damaru un instrument de percussion représentant la pulsion rythmique de l’univers, symbole de création par le son primordial,
La main inférieure droite invite à la non-crainte en tournant sa paume vers les fidèles, geste qui rassure (Abhaya Mudra),
La main inférieure gauche pointe vers le pied gauche tenu en l’air,
Le pied droit : Shiva foule l’ignorance représentée par le démon Muyalaka et l’empêche ainsi de progresser,
La jambe gauche qui se lève suggère la libération de l’âme une fois l’ignorance vaincue.

Nommé Adiyogi, il était le premier yogi à qui toutes les connaissances yogiques étaient accordées, possédant la connaissance universelle, suprême et absolue.
On évoque que le yoga est la recherche d’union entre shiva la conscience, le masculin, le yang et de Shakti l’énergie, la puissance créatrice féminine parfois appelée « mère divne », le yin… Shakti est un terme désignant
l’énergie pure, le mouvement mais est aussi utilisée pour désigner les compagnes des différentes divinités masculines. Le tout est de trouver l’équilibre entre Shiva la conscience, l’immobilité et Shakti l’énergie, le mouvement.


« C’est seulement lorsque Shiva s’unit à Shakti qu’il devient le seigneur tout puissant ».


Cette union des principes masculins et féminins est symbolisée par Ardhanarishvara, divinité mi-Shiva, mi-Shakti.
Lorsqu’on honore Shiva, on reconnait la conscience pure que le yogi cherche à éveiller.


Il est aussi le seigneur du sommeil et les pratiquants du yoga nidra sont tournés vers Shiva qui est lié à l’immobilité et à la qualité de conscience que l’on essaie d’éveiller.


Le concept de vaincre l’égo vient de lui. Son rayonnement est au delà de tout, il est le vital, l’éternel. Il est tout ce qui fut et sera.

Un de ces plus beaux mantras nous évoque notre présence par rapport au monde, à notre corps, à nos sens, à notre mental, notre respiration et nos expériences. Le sens d’un mantra étant de véhiculer une énergie consciente de lumière et d’amour, source de force et de bonheur pour la santé du corps et de l’esprit, pour l’environnement, pour le monde.


Om
Namah Shivaya Gurave
Sacchidananda Murtaye
Nisprapancaya Shantaya
Niralambaya Tejase

On le traduit comme ceci:


J’honore la plus haute qualité de moi-même: le suprême,
Mon esprit et mon corps sont en pleine conscience lumineuse,
Je suis en paix, toujours présent, rayonnant et libre,
Indépendant et illuminé de toute chose.


La pratique de ce mantra nous aide à transformer, peu à peu, nos noeuds émotionnels et mentaux, nos frustrations, en énergies de vie libre et fluide.


Elise