Qu’est-ce que le Prana ?

Il est au coeur de la pratique du yoga, mais c’est également un élément essentiel de nos vie et notre vitalité. Le Prana est l’allié des postures mais aussi l’ami d’un corps et d’un esprit détendus. Qu’est-ce que le prana et quelles sont ses origines ? où le trouver ?

Le Prana dans les civilisations

Le terme sanskrit prana désigne à la fois le souffle, l’énergie que celui-ci contient et sa manifestation organique. Dans la tradition védique, le prana est une énergie subtile, une vibration que l’on trouve tout autour de nous et en nous. C’est l’énergie du vivant. 

On retrouve cette notion non seulement dans les principes anciens de l’Inde mais aussi dans d’autres cultures. En effet, il existe des concepts similaires au prana qui ont des provenances diverses et variées :

En Polynésie, Mana désigne une force invisible, motrice et unificatrice

Chez les Iroquois, Onanda désigne une entité abstraite présente dans tout : les humains, les animaux, les éléments qui nous entourent

le mot hébreu Ruah sert à nommer le souffle, le vent, mais aussi l’air calme, l’aura

Pneuma vient du grec antique : c’est le souffle, un esprit aérien auquel certains médecins associaient la vie et la maladie. Pneuma est aussi le nom que les stoïciens donnaient à un principe spirituel, un 5ème élément. Dans ce contexte, on peut faire le lien avec akasha, l’éther, le cinquième élément de la tradition védique. 

En Chine enfin, le qi (ou chi) est considéré comme l’énergie primale, c’est notre héritage, notre énergie, notre vie. C’est le souffle, la force, ce qui constitue la matière.

Dans son ouvrage “Science du Pranayama”, Swami Sivananda décrit le prana comme l’élément “qui fait fonctionner la machine d’un train ou d’un bateau à vapeur, ce qui fait voler les avions, ce qui fait bouger le souffle dans les poumons, ce qui représente la vie même de ce souffle.”

 

Où se trouve le prana ?

Si l’on en croit les textes anciens, le prana est une énergie immanente, qui circule en nous et autour de nous. Le prana est présent dans l’air que nous respirons, dans la lumière que nous voyons, dans l’eau que nous buvons et dans les aliments que nous mangeons. 

Vous l’aurez sans doute remarqué, l’air est bien plus frais en montagne ou à la campagne. C’est pourquoi il faut privilégier les sorties, randonnées dans ces lieux, qui apportent davantage d’énergie. 

Le prana est concentré dans les aliments frais, ainsi que dans les graines germées, les fruits et les légumes d’origine biologique. Les aliments tels que le lait cru, les herbes aromatiques, certaines épices, les épices ayurvédiques, contiennent un taux élevé de prana. Moins l’aliment a été transformé plus il possède de prana. 

L’eau de source est la plus riche en prana. Privilégiez une eau filtrée, idéalement avec du Binchotan, un charbon japonais traditionnel purifiant. On peut aussi boire de l’eau ionisée pour profiter de ses bienfaits. 

Le soleil est une puissante source de prana. Il est particulièrement efficace au petit jour. On peut profiter de ce moment de la journée pour réaliser une belle méditation, ou encore en fin de journée lorsque le soleil décline à l’horizon. 

Il est possible d’utiliser de manière consciente l’énergie du prana, en réalisant des exercices adaptés de respiration que l’on appelle pranayamas au yoga. 

Identifier le Prana

Il est possible d’identifier le prana en le ressentant. En effet, le prana n’est à proprement parler pas palpable, sauf peut-être pour des personnes extrêmement sensibles ou clairvoyantes. 

Toutefois, il est possible de le sentir, comme lorsque l’on est immergé en pleine nature : lors d’une randonnée en montagne, d’une balade en forêt ou d’une baignade dans l’océan. Dans ces contextes, l’air est pur, on ressent la vitalité, comme si les éléments cherchaient à s’exprimer, comme si les couleurs étaient plus intenses et la vie plus puissante. 

On pense aussi qu’il est possible de “sentir” le prana grâce à son odeur. Il évoque la pureté de l’encens ou de l’ambre ou encore la fraîcheur d’une rosée matinale.

Leave a Comment: