2020 a été une année éprouvante qui a mis notre moral et notre mental à rude épreuve en nous confrontant à des périodes de stress et d’incertitudes. Dans ce contexte anxiogène, il nous a fallu revisiter notre manière de travailler, notre rapport aux autres et trouver de nouvelles sources d’épanouissement. Cette année a été l’occasion d’effectuer un retour à nous pour apprendre à gérer les limitations. 2020 nous a confortés dans l’importance d’être centré et d’adopter une hygiène de vie équilibrée afin de cultiver notre énergie vitale. 

En 2021, plus que jamais il nous faut apprendre à surfer pour mieux faire face aux flots des vagues. En nous renforçant psychologiquement, nous pourrons également aborder les changements à venir avec davantage de sérénité, flexibilité, innovation et agilité. 

Être pétri de bonnes résolutions, c’est bien. Passer à l’action, c’est mieux ! 

C’est dans cet état d’esprit que je vous propose avec la thérapeute coach Sandrine DECLERCK quelques conseils pratiques faciles à mettre en place pour booster votre énergie et trouver les ressources psychologiques afin de garder un moral au beau fixe. 

Voici les 10 commandements du passeport anti-déprime : Keep the good vibes… ! 

Avant toute chose : soyez sympa avec vous-même ! 

TROUVER UN PEU DE TEMPS POUR VOUS
  • Nous sommes engagés dans le cadre de nos obligations professionnelles et investis pour prendre soin de nos proches dans ce contexte particulièrement difficile, mais souvent, nous n’avons pas la discipline pour prendre soin de nous-mêmes.  Consacrer 15 minutes par jour pour soi favorise l’augmentation de notre énergie et nous rend plus efficace ce qui permet au final de gagner du temps. 

Pourquoi ne pas reprendre contact avec une amie de longue date, surtout en cette période de liens sociaux distendus : téléphonez-vous avant de pratiquer votre routine soin et sportive. C’est très motivant et efficace !

OSER BOUGER
  • Choisir de marcher dès que possible plutôt que d’utiliser les transports. Même en télétravail, sortir de chez soi pour respirer et être en mouvement. La sédentarité, associée souvent à de mauvaises postures, perturbe les systèmes digestifs et cardiovasculaires, réduit la capacité respiratoire et entraîne un dysfonctionnement et une faiblesse des muscles. Le manque d’activité entretient une spirale négative avec manque de dynamisme, ralentissement intellectuel et baisse de moral. Comme l’explique Sandrine DECLERCK, lorsque notre niveau énergétique baisse, la moindre action nécessite un effort particulier et accroit la fatigue physique et morale. Le risque est alors de se sentir faible, lymphatique, vidé voire déprimé.  
OSER FAIRE UNE PAUSE
  • Nous sommes carencés en activités physiques et constamment sollicités en matière d’activité mentale. Ne pas hésiter à faire des pauses régulières pendant la journée, idéalement toutes les deux heures. C’est bénéfique pour reposer les yeux fatigués par la lumière bleue des écrans. Isolez-vous pour pratiquer quelques étirements en utilisant les objets autour de vous : une étagère, une chaise ou un mur peuvent par exemple servir de support pour vous étirer la colonne vertébrale dans une flexion avant debout, vous pouvez également exercer vos jambes en téléphonant.
OSER LA DECONNEXION
  • Pour toutes celles et ceux qui sont en télétravail, il est parfois difficile d’établir une frontière entre vie professionnelle et vie personnelle. Le poids de la journée reste dans nos murs et la posture assise associée à la tension intellectuelle ne favorise pas la détente. D’où la nécessité d’apprendre à véritablement déconnecter en s’autorisant à se relaxer quelques minutes après sa journée de travail pour se régénérer. Nous pouvons arranger chez nous un coin agréable pour pratiquer les exercices de détente, respiration, étirements, méditation… toutes ces pratiques dont la régularité est source de satisfaction. 
OSER FILTRER LES INFORMATIONS
  • Pour éviter de monter en ascenseur émotionnel, filtrez les informations reçues, on peut se poser les questions suivantes: Qu’est ce qui dépend de moi, qu’est ce qui appartient à l’autre dans un discours ? Comment faire en sorte que je puisse rester dans ma fenêtre de tolérance émotionnelle dans le cadre d’un échange afin de me « protéger » des réactions parfois trop fortes des autres, surtout dans le contexte actuel facteur de stress et d’agressivité dans les interactions.
GRATITUDE, GRATITUDE, ET ENCORE GRATITUDE : 3 KIFS D’AMOUR POUR VOUS PAR JOUR
  • Ces moments que l’on s’accorde en fin de journée sont également l’occasion de noter nos 3 kifs pour entrer en gratitude avec nous-mêmes. Alors à vos papiers et crayons pour noter : les 3 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissantes, ce dont vous êtes le plus fier(e) aujourd’hui et ce qui vous a fait sourire aujourd’hui. 
OSER RESPIRER
  • Pour surfer la vague, il faut savoir respirer. Le stress et la fatigue associés au manque d’activité bloquent le fonctionnement du diaphragme. N’oublions pas que la respiration c’est la vie, alors plus nous respirons bien, plus nous nous sentons vivants, plus l’énergie circule dans notre corps. Prendre conscience de sa respiration apaise l’esprit et détend le corps. Il suffit de quelques minutes pour éliminer certaines tensions et se régénérer. 

Une technique simple : la respiration abdominale en position allongée. En prenant conscience des mouvements de notre abdomen selon que nous inspirons ou expirons, nous calmons notre esprit tout en nous revitalisant. Les tensions sont libérées. 

Pour celles et ceux qui souffrent de l’isolement, vous pouvez également pratiquer la méditation par le cœur.

OSER BOOSTER VOTRE CREATIVITE
  • Osez libérer vos talents artistiques, prendre un crayon dessiner, colorier des mandalas, découvrir une nouvelle recette de cuisine, esquissez quelques pas de danse chez vous, écoutez vos morceaux de musiques préférés, chantez … Tout ce qui peut stimuler vos sens et mettre votre corps en mouvement sera bénéfique pour votre équilibre. Les différentes thérapeutes Amazones Parisiennes vous proposent régulièrement des ateliers et des articles autour de la créativité et du bien-être, des mandalas ou encore des recettes de cuisine à tester à volonté pour prendre soin de soi.
OSER CHOUCHOUTER VOTRE SOMMEIL
  • Là encore, il est nécessaire de s’auto-discipliner pour booster son énergie et retrouver une bonne qualité de sommeil. Premier conseil : couper les écrans 2h avant d’aller se coucher pour reposer la vue et l’esprit. Deuxième conseil : viser la régularité et un nombre d’heures suffisant. Si un manque de sommeil n’est pas rapidement comblé, la fatigue s’installe et le moral baisse. 
OSER SE FAIRE ACCOMPAGNER
  • Dans le contexte difficile que nous traversons collectivement, il me semble qu’il ne faut pas hésiter à parler de ce que l’on ressent autour de soi et à se faire accompagner par des professionnels. La sophrologie, les exercices de relaxation, la méditation en pleine conscience, le massage, les exercices de yoga simples que l’on peut pratiquer ensuite en toute autonomie … sont autant de disciplines qui peuvent vraiment aider à retrouver équilibre, sérénité, sommeil et confiance en soi. En cas de surexposition au stress ou de situation vécue comme un traumatisme, Sandrine DECLERCK préconise la mise en place de séances d’EMDR. Préconisée pour soigner les troubles de stress post-traumatique, cette pratique repose sur une désensibilisation et un retraitement par des mouvements oculaires. Le thérapeute sollicite les yeux du patient qui suit son doigt qui passe de droite à gauche et lui demande de se concentrer sur le traumatisme en verbalisant ce qu’il se passe dans sa tête. Cette technique qui est reconnue auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé permet ainsi de mettre à distance le souvenir négatif en désensibilisant le trauma associé.

Et surtout ne vous découragez pas, gardez votre sens de l’humour et soyez doux avec votre corps, indulgent avec vous-même : c’est ainsi que les nœuds du mental s’évacueront plus facilement ! Keep the good vibes, keep faith!

Image de mise en avant de l’article : Kandinski, composition IX – Image de fin d’article : Andy Warhol Sunsets

Pour aller plus loin: Sandrine DECLERCK[email protected]