Nous ne pouvons pas les empêcher de venir, mais nous pouvons choisir lesquels surfer.
Nous sommes tous cycliques, la plupart des gens disent qu’il y a 4 saisons dans une année, mais en réalité, il y a beaucoup plus que cela. Un livre que je suis en train de lire «Les femmes qui courent avec les loups» · de Clarissa Pinkola Estes a attiré mon attention au fil des saisons.


Regardons l’hiver par exemple, nous avons des pluies, du soleil, de la neige, de la neige brillante, de la neige sale, de la neige qui grince, etc. Quand nous regardons un peu plus à chaque saison, nous pouvons voir que la planète Terre a plus de 4 cycles .
C’est la même chose pour nous. Nous avons souvent l’impression d’avoir une période d’enfance, d’adolescence, d’adulte et de fin d’adulte, mais en regardant un peu plus en profondeur, nous pouvons voir que dans chacune de ces périodes, il se passe beaucoup de choses.


Comprendre que nous sommes cycliques est une bonne façon d’accepter le fait que nos émotions sont comme des vagues dans un océan.
Imaginez que vous naviguez sur un bel océan, il fait beau, l’océan est calme, pas de vagues du tout. Tout est calme, vous vous sentez en sécurité et heureux (en surface). La tempête commence, le vent se lève et vous voyez apparaître avec les mouvements des vagues la profondeur de l’océan. Le bleu clair s’est transformé en un bleu flou plus foncé. Vous vous sentez instable et effrayé.

Après la tempête, vous pouvez observer à la surface de l’eau les déchets apportés par les fonds des océans. La mer redevient calme et le soleil brille. Vous commencez à recueillir tout ce qui est apparu à la surface. Et puis vous vous sentez plus léger. C’est la même chose avec nos émotions. Elles sont profondément en nous. Lorsque nous les secouons un peu, elles reviennent à la surface en demandant à être embrassées, guéries et. elle disparaissent. Chaque fois que vous sentez quelque chose au fond de votre cœur ou que votre intuition vous dit « regardez ça », ne l’ignorez pas, accordez-lui votre attention. Même si c’est difficile, avouons-le. Et vous verrez à quel point çela fait du bien ensuite. 

Ecrit avec soin par Audrey du joli blog Aya Wellness