Mandala, symbole de vie

Le mandala est un symbole et un outil puissant.  

Si vous avez eu l’occasion d’en observer ou d’en concevoir un, vous aurez sûrement déjà ressenti son pouvoir apaisant. Cette représentation circulaire et colorée peut-être défini et interprété de mille et une façons, à l’image du yoga et de sa pratique. que l’on compare d’ailleurs souvent à un diamant aux mille facettes.

Qu’est-ce qu’un mandala, d’où vient-il et quels sont ses pouvoirs ?

Plongez-vous dans l’univers infini de ce dessin si particulier !

 

Origine et signification

Le mot mandala vient du sanskrit et signifie « cercle, centre, unité, totalité ».

Bien que le cercle symbolise le divin dans les traditions bouddhistes et hindouistes, cette forme fondamentale représentative de la vie apparaît dans diverses cultures depuis l’origine des temps.

Selon Ghislain Bédard :

« On sait que les motifs du cercle et de la spirale sont apparus simultanément dans toutes les cultures préhistoriques. Les humains les associent à un mouvement éternel, à un ordre cosmique, à un œuf d’où surgit la vie : ils y reconnaissent les cycles cosmiques du jour et de la nuit, ou des saisons, qui inspirent respect et crainte. Bref, le cercle prend forme dans les représentations en même temps que surgit le sentiment religieux et cosmique.  »

Le mandala tel que nous le connaissons, c’est-à-dire enrichi de formes géométriques, provient de l’hindouisme, qui décrit d’ailleurs ces formes avec le terme yantra, signifiant « support ». Le mandala apparaît ici comme un outil important de la tradition védique et de l’hindouisme tantrique, puisqu’il définit des ponts avec le divin. Le mandala peut ainsi être perçu comme étant la représentation graphique des mantras chanté, qui établissent cette même connexion avec le Grand Tout.

Pourvu que l’on observe, le mandala est présent partout, de l’infiniment grand à l’infiniment petit; autrement dit « tout est mandala » : la Terre, le Soleil, la Lune, les cristaux, les fleurs, les atomes, les fruits, les rosaces des vitraux, la roue du zodiaque, le corps humain, etc.

Le cercle, représenté en couleurs dans le mandala, est donc l’expression de l’essence de la vie sous toute ses formes.

 

 

Un outil thérapeutique

Selon des études médicales portant sur l’utilisation des mandalas, ceux-ci permettent de conserver ou de restaurer l’ordre psychique. Par l’effet de recentrage, des effets bénéfiques se manifestent très rapidement chez des individus souffrant de déprime et même de dépression. Des résultats impressionnants sont également apparus chez des personnes âgées qui ne communiquaient plus avec leur entourage.

En effet, les mandalas poussent le patient à la fois à décrire par le dessin son état émotionnel intérieur (recentrage) et à s’ouvrir à l’extérieur en témoignant ses sentiments à un instant T.

C’est Karl Jung qui introduisit le mandala en psychologie, après avoir expérimenté ses effets introspectifs et calmants à titre personnel : « Chaque matin, je dessinais une petite figure circulaire, un mandala qui semblait correspondre à mon état intérieur du moment. Je n’ai découvert que petit à petit ce qu’était réellement le mandala, le soi, l’intégrité de la personnalité, laquelle, quand tout va bien, est harmonieuse. »

Ces bénéfices profitent également aux enfants; c’est ce qu’ont remarqué des enseignants qui utilisent les mandalas dans leurs classes. « Le fait de travailler avec des mandalas les aident à établir leur identité. Des études ont montré qu’à différentes époques, les enfants d’une même tranche d’âge créent les mêmes mandalas. »

 

Mandala et créativité

Le mandala constitue un moyen de vous ancrer et de vous recentrer, c’est-à-dire de plonger à l’intérieur de vous, et de partir à la rencontre de votre intuition. Il vous aide à méditer, encourage la relaxation et ouvre l’esprit.

« Il accroît votre réceptivité, et vous aide à mieux comprendre le monde autour de vous, reliant votre coeur et votre esprit pour un meilleur équilibre. En coloriant un mandala, vous augmentez votre compréhension de vous-même et du monde », témoigne Josette Juillerat.

 

L’avis d’Amélie, Amazone Art thérapeute

En art thérapie je trouve qu’il est intéressant de travailler le mandala sur le long terme, d’en réaliser comme un rituel quotidien/saisonnier. Car chacun révèle des changements à travers les symboles, les couleurs.. C’est un vrai « outil » d’introspection. J’aime cette citation de la psychotérapeute Suzanne Fincher : a une citation que j’aime bien d une psychotherapeute : « Le mandala appelle l’action du Soi , la toile de vie qui est notre support et notre soutien. En dessinant un mandala, nous créons notre propre espace sacré, un lieu de protection, un centre sur lequel concentrer nos énergies. Quand nous exprimons nos conflits intérieurs sous la forme symbolique du mandala, nous les projetons hors de nous-mêmes. Le simple fait de dessiner à l’intérieur d’un cercle peut procurer un sentiment d’unité.  » Suzanne Fincher

 

Le mandala est donc un outil simple et accessible à tous pour se recentrer et se détendre. Sa très forte charge symbolique et ses couleurs quasi-hypnotiques vous plongent dans un univers intérieur ouvert sur l’infini. A pratiquer sans modération !

Pour aller plus loin : quelques astuces pour créer votre propre mandala

Sources :

– Mandalas, Blanche Paquette & Jean-François Malherbe (extraits)

– Harmonie & Conscience, Josette Juillerat (art thérapeuthe et créatrice de mandalas)

✧ Merci à l’adorable Veronika Durisova pour son image de Mandala. Découvrez le travail de l’artiste sur son site.

Leave a Comment: