En ce début de saison automnale, je vous propose de renforcer vos défenses immunitaires grâce aux bienfaits santé des jus de fruits et légumes réalisés à partir de l’extracteur de jus Hurom H-100.

L’extracteur de jus : la préservation garantie des micro-nutriments

L’intérêt majeur de se préparer de bons jus faits maison est de bénéficier de leurs propriétés à 100% en gardant intacts les vitamines, minéraux et oligo-éléments. Et bien je vous rassure cela est tout à fait possible grâce à l’utilisation d’un extracteur de jus. A la différence d’autres ustensiles de cuisines tels que des centrifugeuses ou des blenders par exemple, l’extracteur de jus possède un mode de préparation “cru” et une extraction lente qui ne dénature en aucun cas les propriétés des végétaux. De plus, si vous avez une santé intestinale fragile rendant difficile la consommation de crudités, les consommer en jus est l’alternative idéale car cela permet d’assimiler les micro-nutriments directement par le sang et ce, sans effort digestif. Cependant il existe certaines “erreurs” que nous pouvons faire sans forcément nous en rendre compte lorsque nous commençons à consommer les fruits et légumes de cette façon. C’est pourquoi je vous propose de vous livrer dans cet articles certaines astuces à avoir en tête pour faire réellement le plein d’énergie et de vitalité.


Quel type d’extracteur choisir ?

Présentation de l’extracteur de jus Hurom H-100

La communauté des Amazones Parisiennes est fière de vous annoncer le partenariat avec cuisine du bien-être et plus particulièrement avec le superbe extracteur de jus Hurom H100. Celui-ci est juste exceptionnel ! Jusqu’à présent, j’ai eu différents extracteurs de jus et mon expérience confirme que je ne changerais le Hurom H-100 pour rien au monde.

Il s’agit du tout premier extracteur de jus sans filtre à tamis, ce qui veut dire que son nettoyage est d’une rapidité qui permet de se faire un jus même lorsqu’on manque de temps… Si vous avez une vie bien mouvementée comme la mienne, le facteur temps se situe tout en haut de ma top liste. L’assemblage, le désassemblage et le nettoyage se réalisent en à peine quelques minutes et il existe différents filtres extérieurs à assembler au filtre intérieur en fonction de ce que vous désirez préparer : des jus bien sûr mais aussi des smoothies ou des glaces, incroyable non ?

La technologie de l’extracteur Hurom H-100 permet une rotation lente et silencieuse, à 43 tours par minute seulement en exerçant une pression à froid qui permet le maintien des micro-nutriments. Celui-ci comporte deux filtres : un fin pour les jus et un autre adapté à la préparation de smoothies. Il contient également un accessoire pour la confection de sorbet. Le guide d’utilisation de cet extracteur indique précisément dans quel cas il est nécessaire d’utiliser un filtre plutôt qu’un autre en fonction du type de fruit ou de légume utilisé. Puis, si vous êtes à court d’idées, un manuel de recettes très complet est également présent, notamment si vous avez quelques hésitations sur les associations des aliments entre eux.


Les conseils et faux pas à éviter lors de la préparation de jus

On nous répète fréquemment de consommer “5 fruits et légumes par jour”. Cependant, si l’on regarde un peu plus en détail les réels besoins énergétiques apportés par les macro et micro nutriments de notre alimentation, il faudrait consommer un nombre plus conséquent de végétaux au quotidien. D’autant plus si l’on se penche sur la qualité nutritionnelle des fruits et légumes disponibles aujourd’hui, y compris en agriculture biologique. Vous pouvez retrouver plus d’informations à ce sujet dans l’article que j’ai rédigé sur le Vitaliseur de Marion Kaplan où j’aborde justement ce sujet-là. Dans notre mode de vie moderne où le temps est si précieux, se tourner vers la confection d’un jus à l’extracteur est intéressant pour justement consommer plusieurs fruits et légumes en simultané, ce qui permet ainsi d’obtenir son “quota” de vitamines et minéraux pour la journée. Seulement, il est important de prendre en compte certains paramètres avant de se lancer :

  • Varier les fruits et les légumes : consommer des végétaux de saison, varier les saveurs et les vitamines permet de trouver du plaisir dans chaque jus préparé et de ne jamais s’en lasser.
  • Choisir une quantité de légumes plus importante que celle des fruits : si vous ajoutez une proportion importante de fruits cela entrainera un apport trop conséquent en sucre (fructose, glucose…), des pics de glycémie et une potentielle surcharge du pancréas. il est donc plus judicieux d’équilibrer votre jus avec plus de légumes et de mettre environ 30% de fruits.
  • Consommer lentement son jus : la digestion commence dans votre bouche ! Il est important de garder chaque gorgée en bouche et de “mastiquer” pendant plusieurs secondes car nous disposons de 8 glandes salivaires qui permettent d’amorcer le processus d’assimilation des nutriments. De plus, boire son jus trop vite dilue les sucs gastriques et peut entrainer une certaine frilosité.
  • Commencer à boire son jus directement après l’avoir préparé : pourquoi ne pas attendre 5 minutes le temps de laver son extracteur ? Car si vous ne le savez pas encore, certaines vitamines comme la vitamine C sont très fragiles et ne résistent pas à la chaleur et la lumière.
  • Utiliser des végétaux lavés, avec leur peau et issus de l’agriculture biologique : vous vous en doutez sûrement mais si vous vous dirigez vers des fruits et légumes biologiques, vous minimisez les traitements sur ces derniers (pesticides, herbicides, engrais chimiques) ; il est nécessaire de les laver car ils ont généralement être manipulés à plusieurs reprises (présence de germes) avant d’arriver dans votre cuisine ; laisser la peau des végétaux est également important car beaucoup de micro-nutriments y sont contenus.
  • Ajouter des herbes aromatiques : si l’on souhaite obtenir un super condensé nutritionnel, mettre certaines plantes comme le persil, la coriandre, le thym ou autre, permet de multiplier les apports en vitamines et leurs pouvoirs anti-oxydant et alcalinisant (permet de lutter contre l’acidité de l’organisme).
  • Ajouter un corps gras : de prime abord, cela peut paraitre étonnant ; cependant, ajouter une càc d’huile (de lin, de coco, de nigelle/cumin noir…) permet d’assimiler certaines vitamines A, E, K retrouvés communément dans les fruits et légumes orangés et verts.
  • Et les jus du commerce, bonne ou mauvaise alternative ? Ils sont pratiques mais contiennent pour la plupart des conservateurs et une teneur en vitamines et minéraux nettement inférieure. En effet, ils sont souvent issus dune pasteurisation, le jus est ainsi chauffé rapidement à haute température avant de refroidir brusquement afin de détruire les germes et garantir une meilleure conservation.


Ainsi, maintenant que vous disposez de toutes les clés pour réussir vos jus au fur et à mesure des saisons, je vous livre sans plus attendre une recette de jus “bonne mine” antioxydante qui vous apportera tout le pep’s dont vous avez besoin pour bien commencer la journée.


Recette pour 2 personnes :
  • 6 carottes préalablement lavées
  • 2 pommes préalablement lavées
  • La pulpe d’un demi-citron de taille moyenne
  • 4 cm de gingembre frais
  • Un corps gras : ici huile de coco TCM

Ce jus vous apportera :

  • De l’énergie grâce à son importante teneur en vitamine C,
  • Une peau sublimée grâce au bêta-carotène de la vitamine A,
  • Un pouvoir alcalinisant pour l’organisme apporté par ce mélange de végétaux,
  • Une action anti-inflammatoire et anti-oxydante diffusée par cette synergie de fruits et légume alliée au gingembre frais.