Réveillez-vous, Femmes Divines Interview

Le livre du mois des Amazones, chaque moi nous décidons de vous partager nos petites trouvailles des ouvrages qui accompagnent nos quotidiens et nous aide sur le chemin de la réalisation.

Sélectionné avec amour, aujourd’hui nous avons le bonheur de vous présenter l’interview exclusif de notre Amazone Plume Claire Isabelle pour nous faire découvrir l’auteur de ce bel ouvrage : Réveillez-vous, Femmes Divines

Véronique de la Cochetière

 

J’ai rencontré Véronique de La Cochetière lorsque je suis tombée enceinte et elle m’a accompagnée de manière holistique pour que je puisse vivre sereinement le passage initiatique de la grossesse. 

Depuis notre rencontre, nous avons toutes deux avancé et progressé sur nos chemins de vie respectifs sans jamais nous quitter. Véronique continue son travail sur la Femme, imprégnée de son enseignement du Tantra du Cachemire et a développé sa pratique en ostéopathie intrapelvienne. A travers ses ateliers Ma Yoni, Mon Amour, elle aide les femmes à se reconnecter à leur féminin sacré avec beaucoup de bienveillance, brisant les tabous autour de la sexualité, ce qui les aide à devenir plus fortes et belles pour aller à la rencontre d’elles-mêmes mais aussi des hommes et des autres femmes.

 

 

Aujourd’hui, c’est d’un nouveau projet qu’elle a accouché, un livre à destination de toutes les femmes publié aux Editions Tana,  Réveillez-vous, Femmes Divineset qui sonne comme un cri d’espoir et d’amour à destination de chacune d’entre nous.

 

L’Interview de l’auteur de ce merveilleux livre
by Claire Isabelle 

 

Claire : Chère Véronique, comme beaucoup de femmes, j’ai eu l’immense joie de découvrir ton ouvrage. Comment es-tu arrivée à l’écriture de Réveillez-vous, Femmes Divines ?

Véronique : Ce livre est un remerciement, un hommage à toutes les femmes que j’ai eu l’honneur de côtoyer en tant que sage-femme depuis plus de trente ans. Toutes ces rencontres et ces histoires de vie uniques m’ont bouleversée et m’ont confortée dans mon envie d’aider chacune à prendre conscience de son unicité et de sa beauté. En les aidant à faire la paix avec elle-même et en les connectant à leur corps, les femmes retrouvent leur liberté intérieure et peuvent accéder à la place qu’elles méritent d’occuper dans la société en harmonie avec les hommes.

Le dessin de la première de couverture illustre cette dynamique de libération nécessaire au réveil de notre divinité.

 

 

Claire : C’est vrai, à travers ton livre, tu rends hommage à la Femme dans tout ce qu’elle offre d’unique, d’authentique et de magique aussi. Tu mets notamment en avant la liberté liée à l’accouchement, « en donnant la vie, nous devons nous-mêmes libres, libres de notre passé, de nos parents, de leur histoire ». Je te confirme que pour ma part, en devenant maman, j’ai écrit une nouvelle histoire, j’ai certes accouché d’un enfant adorable mais j’ai aussi accouché de la femme que je suis aujourd’hui, plus libre, plus forte, plus aimante, plus créative, plus responsable aussi car éducatrice.

Véronique : Je suis heureuse de t’entendre dire cela. Oui, devenir mère, c’est un véritable passage de cycle, nous sommes en devoir vis-à-vis de nous-mêmes et de nos enfants auprès de qui nous jouons un rôle de tuteur mais sans leur transmettre notre histoire.

 

Claire : Pour s’éveiller à sa propre divinité, tu expliques qu’il faut avant tout que chacune d’entre nous fasse la paix avec ses épreuves, ses monstres, ses cicatrices, ses croyances. Tu relates plusieurs histoires bouleversantes qui témoignent d’une très forte résilience de la part de ces femmes.

Véronique : La résilience est la clé pour faire la paix avec son histoire. Le risque avec toutes ces épreuves, c’est de se laisser submerger, anéantir, d’en oublier notre beauté, voire notre propre existence. Mais dès lors que chacune parvient à se reconnecter à sa source intérieure, elle retrouve progressivement sa force pour s’éveiller encore plus puissante à l’amour.

 

Claire : Tu dévoiles la nécessité de connaître son corps et les bienfaits du toucher car il permet de libérer les mémoires. Tu m’as expliqué les vertus du massage, l’importance du travail pelvien et l’intérêt de l’ostéopathie intra-pelvienne. Les femmes sont toutes pour toi des « Reines assises sur leur Fauteuil impérial ». Que signifie cette expression magnifique que tu as fait broder sur ta veste?

Véronique : Notre fauteuil impérial est l’image de notre périnée, avec ses quatre piliers musculaires, l’assise étant le plancher. En travaillant notre « Fauteuil impérial », notre périnée devient tonique, vibratoire, souple, et nous devenons les Reines de notre corps. Cette connaissance de notre intimité nous permet de nous ouvrir à l’altérité avec une plus grande confiance en nous.

Claire : A l’autre, aux hommes…

Véronique : La connaissance de soi et de son corps nous permet d’accéder à un statut de femme-guide auprès des hommes et de mère éducatrice. En prenant soin de nous, nous laissons davantage de place à l’amour et à la transformation.

 

Les hommes attendent de nous cette beauté créatrice, cette élégance, cette force et douceur qui nous caractérisent intrinsèquement.

Ils ont besoin de pouvoir se reposer sur nous. La bienveillance, la beauté, l’ouverture, la solidarité sont autant de valeurs à cultiver entre femmes.

 

Le toucher aide à se réapproprier son identité par le corps. Je considère qu’il faut pouvoir couper la tête pour vivre l’âme car la tête souvent se noie dans les faux-semblants. En s’occupant de son corps avec respect, chacun redécouvre des sensations, des univers inexplorés, et ce qui doit être libéré est libéré, ce qui doit être accueilli est accueilli.

 

Claire : Dis-moi Véronique, quels sont tes projets pour la suite ?

Véronique :  Je rentre tout juste d’un stage Ma Yoni, Mon Amour que j’ai animé au Vietnam, dans la banlieue de Hanoi, pour former des femmes Vietnamiennes. Ce retour à mes origines vietnamiennes a été très intense pour moi et chargé d’émotions car je suis également allée rendre hommage à ma mère qui repose à Dalat. En plus de mes consultations de sage-femme, je continue à animer des stages Ma Yoni, Mon Amour en France et en Europe. Je participe tous les vendredis à la chronique de Brigitte Lahaie sur Sud Radio afin d’évoquer la sexualité des femmes à travers mon expérience de sage-femme. Enfin, j’aimerais que les hommes soient désormais intégrés à mon travail et j’envisage de développer des ateliers à destination des hommes.

Claire : Merci à toi chère Véronique pour cet échange et ta générosité.

 

 

Livre du Mois sélectionné par notre Belle Amazone Claire Isabelle alias Claire-from-the-sky 

Réveillez-vous, femmes divines

Auteur Véronique de La Cochetière

Collaborateur Véronique Deiller

Préface Daniel Odier

Editeur Tana

Date de parution 19 septembre 2019

Nombre de pages 252 pages

 

Un peu plus sur Notre Amazone PLume
Claire Isabelle 

 

 

La beauté de la Femme , son intégrité, sa douceur et sa force résonnent particulièrement en moi. C’est la Beauté vraie qui permet de rester digne et forte lorsqu’on est malmenée dans le cercle privé. Et c’est cette Beauté qui insuffle le courage de prendre des décisions souvent difficiles mais salvatrices.

Je m’intéresse donc beaucoup à la philosophie bouddhiste, au Tao, à l’impermanence, à la Beauté, à la vie.

Je m appelle Claire, alors forcément, je dois aller vers la lumière, mettre aussi les gens dans la lumière, faire émerger la lumière chez l’autre.

 

Pic by @Mademoisellelit

 

Revenons au livre de Véronique
Citation

Étape 1: VIvre en paix avec nos parents

p32:  » Faire la paix et la transmettre »

p43: « En donnant la vie, nous devenons nous-mêmes libres, libres de notre passé, de nos parents, de leur histoire ».

 

Étape 2: Faire la paix avec nos monstres

P60: « Les monstres sont ceux qui ont attente à notre vie, d’une façon physique, verbale ou morale. Ces êtres sans coeur qui existent uniquement grâce à la souffrance qu’ils nous infligent, jusqu’à ce que nous en oublions notre beauté, voire notre propre existence ».

 

Étape 3: Trouver la paix karmique

p85: « Pour nous libérer de notre histoire et vivre pleinement votre divinité, notre unicité, il peut être bon de faire la paix avec notre karma. Comment?

D’abord en connaissant notre corps pour lui apporter les leviers nécessaires à sa libération (la conscience, la libération…).

Ensuite, en vivant autant que possible dans l’amour et la beauté de notre âme. Enfin, en explorant notre jardin secret et notre perinee, ce fauteuil impérial qui nous permet, en femme fière, de nous offrir au monde. En paix avec notre corps, en miroir de notre âme, nous pourrons alors avoir un esprit en phase avec nous-mêmes, qui ne soit plus en dualité ».

p91: « Quand nous respirons librement, notre corps est la représentation du divin ».

 

 

p108: « Pour moi, dès que le tissu est touché, il se met en route vers le beau, le simple et la paix. Notre rôle de thérapeute est d’accompagner les patientes vers le chemin de paix et, dès qu’elles se reconnectent à leur âme, font abstraction de leur tête, de leur souhaiter bonne route, seules et libres, car elles sont capables de réaliser le plus beau ».

p113: « Tu es le miroir du monde, il est ce que tu es ».

« Tu es le ciel, il a besoin de toi pour l’aider à être merveilleux ».

 

Étape 3: Devenez femme-guide

p135: « Je vous souhaite cette découverte de votre anatomie, chère divine. Non seulement car elle vous permettra de vivre femme dans une sexualité épanouie, mais aussi parce que cette connaissance de votre yoni jusqu à votre jardin secret fera de vous une femme-guide pour votre aimé(e), pour votre sororite et pour le monde ».

 

p185: « Je suis yoga, mon corps est un temple sacré, je suis reine sur mon fauteuil impérial, on me doit respect et gratitude ».

 

Leave a Comment: