Avec les confinements successifs liés à l’épidémie de la COVID et le déploiement du télétravail, je me suis rendue compte qu’il m’arrivait de passer plus de 10 heures par jour sur un écran. Ayant la chance d’avoir une bonne vue, je n’allais jamais chez l’ophtalmologue pour prendre soin de la santé de mes yeux. Si je pratique régulièrement diverses activités sportives ainsi que la méditation pour mettre mon corps et mon esprit au repos, je n’avais pas particulièrement fait attention à la fatigue oculaire jusqu’à ce que mes yeux me disent STOP, nous avons besoin d’une pause.

J’ai donc commencé à m’intéresser au yoga des yeux et aux pratiques de Qi Qong ciblées pour retrouver de l’énergie dans les yeux et donc un mieux-être général.

Au-delà d’être une simple technique, le yoga des yeux, dont le spécialiste en France est Kiran Vyas, est une approche holistique qui s’intéresse à la dimension physique, qui touche à la dimension émotionnelle (l’état d’esprit) et à l’équilibre global de l’individu via l’alimentation, les massages, la respiration et la posture notamment.

Dans le Qi Qong de la tradition taoïste, les yeux occupent une place essentielle dans le corps où tous les organes sont reliés. Considérés comme les fenêtres de l’esprit, les yeux sont assimilés à l’énergie Yang qui guide toute la circulation du Qi, c’est-à-dire de l’énergie vitale, dans le corps. Dans cette tradition qui aborde la santé comme un tout, les yeux sont reliés à l’intégralité du système nerveux et témoignent de l’état de santé du corps entier. On peut ainsi y lire quels sont les organes affaiblis ou intoxiqués. En particulier, les yeux sont reliés au foie.

Des yeux fatigués et sur-sollicités contribuent au relâchement des ouvertures des organes des sens, dont l’énergie se perd. Le Qi Qong propose alors divers automassages des yeux qui permettent d’alléger le stress des organes vitaux en faisant circuler l’énergie vers les yeux pour éliminer la fatigue oculaire et améliorer la vue.

Des exercices quotidiens de yoga des yeux associés à des automassages et à l’acupression peuvent vraiment changer la vie.

L'oeil du temps - Salvador DALI

Réapprendre à cligner des yeux

C’est un exercice très important à intégrer à sa pratique quotidienne si l’on passe beaucoup de temps devant un écran. En effet, nos paupières effectuent sans que nous en ayons conscience des battements imperceptibles appelés clignements et cillements. Le clignement est plus appuyé que le cillement. Lorsqu’on passe beaucoup de temps devant un écran, nos yeux perdent l’habitude de vraiment cligner des yeux. Or, le clignement des yeux permet de stimuler les glandes lacrymales qui activent les larmes et humifient les yeux. Lorsque ces glandes ne sont pas suffisamment stimulées, nos yeux sont gênés, ils deviennent secs et douloureux, ce qui entraîne une fatigue oculaire marquée pour les personnes qui sollicitent leurs yeux en vision rapprochée ou lors d’activités de précision.

Pour cela, il est recommandé de répéter 5 fois d’affilée et plusieurs fois par jour les mouvements suivants :

  • Regarder au loin pendant 3 secondes
  • Fermer les yeux et les garder ainsi pendant 3 secondes
  • Puis, toujours les yeux fermés, cligner des yeux fortement pendant 3 secondes
  • Ouvrir les yeux et regarder au loin.

L’objectif de cet exercice est de stimuler les glandes lacrymales et d’offrir un peu d’obscurité à nos yeux. Idéalement, il faudrait pouvoir le réaliser toutes les 2 heures en cas d’attention soutenue sur un écran.

Cet exercice facile et rapide est à coupler avec un travail sur la respiration. Quelques minutes de respiration permettent au mental de se mettre au repos également et profite à l’intégralité du corps.

Utiliser la paume des mains pour apporter de l’énergie aux yeux et les détendre

Qu’il s’agisse du Qi Qong ou du yoga des yeux, nous devons nous servir de l’énergie de nos mains pour faire circuler l’énergie dans nos yeux.

Assis, nous pouvons fermer nos yeux et commencer à respirer lentement et en conscience. Puis, en retenant notre souffle, nous contractons le périnée (l’organe sexuel et l’anus) afin de diriger cette énergie vitale vers les deux yeux.

Puis, toujours les yeux fermés, nous frottons nos mains l’une contre l’autre jusqu’à ressentir de la chaleur dans les paumes.  Nous serrons les dents et plaquons la langue contre le palais tout en dirigeant l’énergie vers le visage et les mains.

Lorsque les mains sont chaudes, nous pouvons couvrir nos yeux avec. L’œil droit avec la main droite et l’œil gauche avec la main gauche. Les mains sont en coque et ne pressent pas sur les globes oculaires.

Les paupières restent fermées. Nous continuons à respirer lentement, avec régularité et conscience. Nos yeux sont plongés dans l’obscurité profonde et réchauffés par la chaleur des paumes des mains. Aucune trace de lumière, juste le noir pour une détente profonde du système nerveux de quelques minutes.  

Puis, avoir pris conscience de vos mains et de chacun de vos yeux, vous pouvez commencer à caresser vos yeux et votre visage. Toujours les yeux fermés, passez vos doigts sur votre front, sur les paupières qui sont détendues, sur vos joues, sur les lèvres. L’énergie qui se trouve dans vos mains profite à tout votre visage. Passez vos mains dans vos cheveux avant de bailler et d’ouvrir les yeux.

Ces quelques minutes de détente, appelées « palming » ont un effet très bénéfique sur la fatigue visuelle et le stress lié à une forte concentration sur écran et il est conseillé de la pratiquer toutes les heures.

Massage des globes oculaires et des régions avoisinantes

Après avoir apporté l’énergie Chi dans les mains et frotté les mains l’une contre l’autre, fermons les yeux. Du bout des doigts, commençons par masser doucement les globes oculaires à travers les paupières fermées, six à neuf fois dans le sens des aiguilles d’une montre puis six à neuf fois dans le sens contraire.

Le massage des paupières active le fonctionnement des glandes lacrymales.

Massons ensuite le pourtour des paupières le même nombre de fois avec délicatesse. Les coins intérieurs et extérieurs des yeux sont des points situés sur le méridien de la vésicule biliaire. Leur massage on soulage beaucoup les affections de l’œil.  

Soulevez les paupières

En soulevant les paupières supérieures, on augmente la circulation. Avec le pouce et l’index, pinçons doucement puis relâchons les paupières l’une après l’autre six à neuf fois.

Drainez

Pour éviter les poches et les cernes sous les yeux, on tapote délicatement les paupières inférieures puis on les lisse doucement avec l’index en partant de l’angle intérieur de l’œil vers l’oreille, six à neuf fois. Au niveau de la paupière supérieure, on peut pincer entre le pouce et l’index doucement le dessus de l’œil au niveau de l’arcane sourcilière en partant de l’intérieur de l’œil vers le coin externe de l’œil.

Muscler ses yeux

Commençons par prendre conscience de nos yeux. On peut ensuite réaliser des mouvements des yeux sur les globes oculaires. Beaucoup de muscles des yeux ne sont pas assez sollicités, ce qui les affaiblit et la vue s’appauvrit. Ces exercices sont à faire assis, au calme, avec une respiration régulière et des pauses « palming » pour permettre aux yeux de se détendre en chaque exercice.  

  • Déplacer les yeux vers le haut et vers le bas successivement

Commençons par diriger doucement les globes oculaires vers le haut, sans bouger la tête ni le corps. Puis, baissons les yeux lentement pour regarder vers le bas. Nous pouvons réaliser cet aller-retour 6 à 9 fois.

En médecine chinoise, la traction sur les parties supérieures de l’œil permet de stimuler les glandes pituitaire et pinéale tandis que la direction des yeux vers le bas exerce une pression sur les conduits inférieurs de l’oreille et sur le système nerveux.

  • Déplacer les yeux horizontalement sur les côtés

Puis, nous allons déplacer les yeux lentement et horizontalement sur les côtés gauche et droit pour 6 allers-retours. Là encore, il s’agit de déplacer doucement les yeux en conscience.

Lorsque les yeux se déplacent sur les coins extérieurs des yeux, nous renforçons les muscles latéraux des yeux ainsi que les canaux auditifs et les tympans. Lorsque les yeux se trouvent dans les coins intérieurs des yeux, ce sont les muscles latéraux internes qui se trouvent renforcés ainsi que les canaux lacrymaux et le nez.

  • Déplacer les yeux en diagonale

Nous pouvons également déplacer les yeux doucement en regardant vers le coin supérieur droit puis doucement, nous dirigeons les yeux vers le coin inférieur gauche. Le mouvement des yeux suit une ligne diagonale. Puis, nous remontons le long de cette diagonale et changeons le côté.

  • Réaliser un cercle avec ses yeux

Commençons par regarder vers le haut puis dessinons avec nos yeux un cercle complet en déplaçant lentement nos yeux dans le sens des aiguilles d’une montre : en haut, puis sur le côté droit, puis en bas, puis sur le coté gauche puis en haut. Puis, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Cet exercice peut être assez fatigant et les cercles peuvent ne pas être très réguliers au début de la pratique.

Les exercices ne doivent jamais aller jusqu’au point de tension et il faut arrêter le mouvement en cas de douleur.

Il faut bien penser à faire des pauses et à cligner profondément des yeux entre chaque exercice.

Bien hydrater ses yeux

Avec le temps passé sur les écrans, la pollution, les éclairages artificiels, la climatisation ou le chauffage, le vent, les changements de température, le stress, les allergies… nos yeux souffrent d’un manque d’hydratation.

Les bains oculaires et les compresses sont les bienvenus pour hydrater nos yeux. Il faut mieux éviter l’eau pure du robinet au profit de l’eau purifiée ou d’eaux minérales douces.

Une petite astuce pour réchauffer les yeux : appliquer le matin et le soir pendant plusieurs minutes une compresse d’eau chaude sur chacun des yeux puis de masser doucement les paupières.

Les hydrolats de plantes comme la camomille, l’eau de bleuet, de rose ou de mauve font des merveilles sur les yeux et le contour de l’œil (poches, cernes, ridules) grâce à des compresses imbibées placées directement sur les paupières fermées pendant quelques minutes après un démaquillage doux et soigné.  

Cap sur l’alimentation

La médecine chinoise relie les yeux au méridien foie-vésicule biliaire. Une alimentation équilibrée permet de renforcer sa vue. Pour des yeux en bonne santé, il faut faire le plein de vitamines A (œufs, beurre, huile de foie de morue), E (oléagineux, fruits secs, avocats, myrtilles, mangues, huiles végétales), C, oméga 3 (acides gras essentiels pour notre cerveau et notre système-cardio vasculaire), oligo-éléments comme le sélénium, potassium, zinc et cuivre. Deux pigments caroténoïdes : la lutéine et la zéaxanthine agissent comme de puissants anti-oxydants dans la protection oculaire. Les légumes verts comme les épinards crus, le brocoli, le chou vert, l’avocat, les petits pois, la laitue en sont très riches ainsi que les œufs.

Un peu de mythologie et de symbolisme ….

Dans la tradition Egyptienne ancienne, le soin de l’œil occupe une place essentielle en médecine et certains dieux ont un pouvoir guérisseur pour les yeux.

L’œil d’Horus, appelé Oudjat (œil sain) combine l’œil humain : iris, pupille, sourcil avec les marques colorées qui encadrent l’œil d’un faucon. L’œil d’Horus symbolise des fractions mathématiques destinées à compter les céréales. L’Oudjat est un symbole pour les Egyptiens de lumière, de connaissance, d’intégralité physique, d’abondance et de fertilité. Le dieu Râ, qui est le dieu du soleil et créateur de l’univers, vérifie l’acuité visuelle du dieu Horus.  Les yeux de Râ ont une signification toute particulière car ils sont le symbole de sa puissance. Selon les textes anciens, c’est grâce aux larmes qui ont coulé de ses yeux que l’humanité fut créée.

Thot, le dieu à tête d’Ibis, dieu de la science et de la médecine est l’ancêtre des ophtalmologistes, et le dieu Amon est appelé « Le médecin qui guérit l’œil sans médicament, qui ouvre les yeux et les redresse « .

Chacune des six parties de l’œil d’Horus correspond à un sens différent : le côté droit de l’œil est associé à l’odorat, le sourcil représente la pensée. Le côté gauche de l’œil représente le sens de l’ouïe : il pointe vers l’oreille et à la forme d’un instrument de musique. La queue courbée correspond au sens du goût car elle ressemble à une pousse de tige de blé ou de grain plantée. Enfin, la larme est censée représenter le sens du toucher.

Le symbole de l’œil d’Horus correspond également à l’emplacement du Troisième Œil, représenté par le 6e Chakra, siège de l’intuition et de la clairvoyance (et donc la capacité à voir les choses cachées).

Enfin, l’œil d’Horus correspond à la lune, à l’œil gauche, tandis que l’œil du dieu Râ correspond au soleil. Râ est l’œil qui voit tout. On retrouve la complémentarité Yin et Yang de la tradition taoïste.

Illustrations et photos choisies pour cet article

  • L’Oeil du Temps, Salvador Dali
  • La Joconde et ses yeux énigmatiques, Léonard de Vinci
  • Photo de la « Jeune Femme Afghane aux Yeux Verts » du photographe américain © Steve McCurry rendu célèbre pour ses portraits d’hommes et de femmes du monde entier
  • Photo de Liz Taylor magnifiquement maquillée, Cléopâtre
  • Oeil d’Horus
  • Troisième oeil Shiva