Il était une fois 3 fées qui m’ont accompagnée sur le chemin merveilleux du bain chez le nourrisson…

— Catherine Druon, psychanalyste en néonatologie écrit* :

« C’est sans conteste la recherche d’une continuité corporelle, sur laquelle s’organise la vie psychique, qui est la plus importante et apporte la meilleure réassurance, qu’elle soit produite par le linge couvrant le corps de l’enfant, par le point de contact sur les bords de la baignoire, ou encore par l’agrippement lors des premiers bains. »

— Puis la psychanalyste Geneviève Haag, par la phrase édifiante selon laquelle** :

« [Durant] les premières semaines de vie, la peau du bébé ne fait pas fonction d’enveloppe. »

— Enfin, Sonia Krief, Auxiliaire de Puériculture et Co-fondatrice de « l’Ecole du bien-naitre », femme inspirante qui, grâce à son expérience et à son envie de transmettre, souligne l’importance de créer du lien très tôt entre l’enfant et ses parents par l’intermédiaire de son « TBB » : le Thalasso Bain Bébé.

Je continue ainsi, après 35 années d’expériences, à inventer mon métier comme je l’ai toujours fait.

J’ai pour projet de faire un point entre ce que je suis en tant que kinésithérapeute évolutive et sensorielle, et l’acquis de ces dernières formations au centre des récentes découvertes concernant le bébé et son développement, tant au niveau émotionnel et psychologique que moteur.

Par l’exploration

  • Le Thalasso Bain Bébé va refaire naître chez l’enfant la sensation de sécurité et de sérénité qu’il a connue dans l’utérus de sa maman.
  • L’eau du bain et le lange vont recréer ce cocon merveilleux et protecteur dans lequel bébé a évolué depuis 9 mois.
  • Ce bain émotion va permettre à l’enfant de laisser se délier des tensions qu’il a ressenties lors de la gestation et lors de l’accouchement.
  • Ce bain douceur propose, si nécessaire, de réconcilier la maman avec son accouchement et dans le même temps, de réconcilier bébé avec sa naissance.
  • Dans ce bain magique, bébé pourra laisser ses peurs se révéler. En les exprimant, elles pourront s’estomper.
  • C’est pour cela que ce bain devra être fait très tôt, pendant les trois premières semaines après la naissance, pour que la mémoire du corps soit encore vive et puisse être re-programmée si nécessaire.

Et dans la bienveillance

  • Un bain suspendu dans le temps, qui apportera apaisement et sérénité à bébé et à ses parents.
  • Un bain de re-naissance, où corps, âme et esprit s’expriment, se réparent, puis fusionnent à nouveau dans le calme et la beauté.
  • Une bulle de re-connaissance, pour « la triade sacrée » que représente cette nouvelle famille.

* DRUON C., Une vie aux portes de la vie, Aubier, 1996
** HAAG G., La construction du Moi-corps chez le bébé. Les conditions de son avènement et le repérage de ses troubles, Conférence du 14 octobre 1995.


Paule SALOMON
Dans Les Mains De Paule
IG @dans_les_mains_de_paule
Tél : 0609021717
[email protected]