Une très belle journée de Pâques à tous!
Ça tombe bien parce qu’au menu il y aura du lapin, des oeufs … et plein de surprises !

Coronavirus : la vente de sextoys explose!

Ce confinement avance et pour passer nos journées on jongle entre les cours de yoga sur Instagram,
les appels en continu de WhatsApp, les séries Netflix… Oui, il y a aussi les bouquins, les podcasts, la peinture, le scrabble, la cuisine, ahh …toutes ces recettes qu’on a jamais fait de notre vie! On prends le temps de jouer et de … jouir !

Onna

Pendant ces dernières semaines, le virus n’est pas le seul à avoir explosé les chiffres! Les marques de tapis de yoga, livres, et de certains jeux vidéo, ont vu leur chiffre d’affaire monter de plus en plus! Le record majeur est pour … les SEX TOYS!
Dans le détail, les ventes de ces jouets pour adultes ont grimpé de 40% entre le 1er janvier et le 6 mars dans l’Hexagone. Elles ont également explosé aux Etats-Unis, qui enregistre une hausse de 75%, ainsi qu’en Italie (+60%). Mais la palme revient au Canada, où les ventes ont bondi de 135%.


Faisons un saut en arrière dans le temps …
Tout commence il y a 32.000 ans avec le premier godemiché de l’histoire, fabriqué en siltstone, une roche sédimentaire. Un jouet sexuel qui servait également d’outil pour tailler dans le silex. Ou comment joindre l’utile à l’agréable.

40 avant J-C … ça vibrait déjà !

40 avant J-C | C’est dans l’Antiquité que le vibromasseur aurait fait son apparition. Selon un philosophe grec, c’est la reine d’Égypte Cléopâtre qui en serait à l’origine. Elle aurait eu recours à un jouet bien particulier: un rouleau de papyrus qu’elle faisait remplir d’abeilles afin de profiter de leur bourdonnement. Elle le glissait, courageusement, entre ses jambes.. et elle avait bien intérêt à ce que le rouleau n’ait pas de trous!

Cléopâtre – Vasily Alexandrovich Kotarbinsky

1883 | Il faut ensuite attendre les années 1880 pour le tout premier vibromasseur mécanisé à vapeur. Le médecin anglais Joseph Mortimer Granville dépose un brevet pour une machine d’un nouveau genre: le marteau de Granville, ou percuteur mécanique à ressort utilisé pour « soigner » des femmes atteintes « d’hystérie ». Depuis le XVII ème siècle, les médecins ont en effet l’habitude de « soigner » leur frustration sexuelle en les masturbant. 

1930 | Au début du XXème siècle la révolution sexuelle s’opère et les sex-toys quittent le monde médical. Dès les années 30, grâce à l’arrivée de l’électricité dans les foyers, le vibromasseur ressemble moins à une machine à vapeur mais apparaît plutôt sous la forme d’appareils ménagers allant du sèche-cheveux au batteur à œuf.

Le premier vibromasseur – Joseph Mortimer Granville
Vibromasseur électrique – 1930

1983 | L’entreprise américaine Vibratex lance sur le marché le célèbre Rabbit qui offre pour la première fois une stimulation interne et externe. Fabriqué au Japon, il prend la forme d’un lapin pour contourner la loi nippone sur l’obscénité qui interdit la représentation des organes génitaux. Depuis, les sex toys n’ont cessé d’évoluer.

2012 | En un an, le nombre de patients pris en charge dans les services d’urgence américains pour des accidents avec des accessoires érotiques passe de 1700 à plus de 2500, soit le double depuis 2007, d’après les données recueillies par la Consumer Product Safety Commission. Cause avancée: la sortie du premier tome de la saga littéraire « 50 Nuances de Grey« … la suite, on connait!

un paradis … florissant !

Dans le paradis du plaisir on en a pour tous les goûts!
Première place sur le podium réservé au godemiché ! Appelé aussi diletto de l’talien « dilettare » qui signifie délecter, amuser, charmer reste un des best-sellers. On continue avec: stimulateur clitoridien – en forme de rouge à lèvres très discret, plug anal, stimulateur du point G, Magic Wand et … Ben Wa ou boules de geisha.
Pour accompagner on s’amuse avec: oeufs de yoni (qui méritent un article à part), strass ou anneaux de seins pour le look, cravaches, pinces à tétons et autres badines pour les amateurs de SM, étuis en latex ornés d’excroissances à enfiler sur un doigt pour caresses poussées, cockrings – anneaux à glisser à la base du pénis pour retarder l’éjaculation, liens et menottes pour les aficionados de bondage, rosebud (bijou d’anus), la liste continue… À vous de choisir le.s votre.s !

Si la forme et la taille sont importants, la matière même de votre futur joujou est un critère à ne pas négliger.
Les prédécesseurs de nos dilettos modernes étaient des objets fait en métal, pierres, ivoire (en Afrique), bois, céramique, résine, verre soufflé, argent et enfin or. Point hyper important est d’observer une hygiène irréprochable et laver souvent son jouet! Si la surface présente des pores utiliser impérativement un préservatif!

Aujourd’hui privilégiez ceux en silicone, moins irritants que ceux en latex ou alors en pierre, comme ceux de l’australienne Juliet Allen, qui utilise le quartz rose. Veillez à ne pas acheter n’importe quoi! Le marché du sex toy est florissant, sans qu’aucune norme ne soit uniformément appliquée, je vous recommande donc vivement d’investir dans une marque connue, dont les produits sont testés et approuvés.

Heureusement le design des sex toys s’est beaucoup amélioré avec le temps.
Si vous avez des envies « gourmandes » et « bio » libre à vous d’utiliser les bananes, les carottes, les concombres, aussi les calebasses!
Le Kama-sutra recommande l’emploi de dildos naturels. Fondamental ici est de se protéger des toxines et des possibles résidus en utilisant, encore une fois, un préservatif.

Autre règle à ne jamais oublier, y compris avec les sex toys est celle d’éviter le passage anus-vagin. Quand on pratique la sodomie on récupère des bactéries intestinales qui ne sont pas bienvenues dans le vagin!

BEN WA

Connues comme « boules de geisha » en raison de l’association avec l’art érotique japonais traditionnel, sont souvent considérés comme gadgets. Au Japon, les courtisanes les portaient en permanence en attendant le retour de leur amoureux, sont formées de deux sphères de 3 à 4 cm de diamètre attachées par un lien, et contiennent une bille qui vibre au rythme des mouvements… Douces, hypoallergéniques elles sont aussi discrètes, bien au chaud à l’intérieur du vagin. Certaines connaissent grâce à elles des orgasmes spontanés, mais l’avantage pour les messieurs est majeur : comme elles sont maintenues en place par la contraction du périnée, elles le tonifient, le raffermissent, permettant des contractions plus fortes lors de la pénétration, pour le plus grand bonheur des amants.
Choisissez vos boules d’un matériau sans danger pour le corps, comme de l’acier inoxydable ou des métaux précieux et évitez les objets plaqué or ou plaqué argent parce qu’avec le temps les égratignures de la surface feront ressortir le métaux de base (nickel ou cuivre), toxiques pour nos muqueuses.

SEX TECH

Osé, voici le fameux sex toy de Lora DiCarlo, qui avait fait polémique en 2019.
Osé, s’était vue retirer, deux mois avant l’ouverture du salon, son Innovation Award pour son sex-toy, considéré par le Consumer Technology Association (organisation du CES) comme « immoral, obscène, indécent, profane ou en contradiction avec l’image de la CTA ». Des propos qui ont ensuite tellement fait polémique que le comité a finalement décidé de remettre le dit Award à Lora DiCarlo.

Lora DiCarlo

Les dernières technologies nous permettent de nous approcher à des experiences sensorielles de plus en plus organiques et proches du réel. L’aspect waterproof devient ancien, aujourd’hui on parle de réalité augmentée, avatar, poupées et stimulations beaucoup plus humaines.
Osé par exemple ne vibre pas mais simule le mouvement naturel d’un doigt, stimulant le point G.

Sûr et certain reste le fait qu’un sex toy ne remplacera jamais un partenaire en chair et os!

Pourquoi un sex toy?

Personnellement j’ai attendu trop longtemps pour acheter mon premier jouet.
Je me suis toujours dite que se servir d’un sex toy correspondait à ne pas être capable de se contenter de ce qu’on a – notre corps, ce superbe instrument que mère nature nous offre – de pas savoir utiliser sa créativité suffisamment et de ne pas être assez focus sur l’expérience. Tous ces sévères auto-jugements et le fait de prendre tout trop au sérieux m’ont assez éloigné de ce univers délicieux. Et puis tout d’un coup j’ai ressenti ce fort besoin et le désir d’explorer et manifester ma créativité dans l’acte sexuel comme dans les autres domaines de ma vie! J’avais envie de jouer un peu plus!

Le sex toy est un allié précieux! Il nous aide a connaître notre corps et ses points plus sensibles, découvrir des sensations et des endroits autrement inconnus, très utiles pour ensuite guider le partenaire pour les joindre ensemble.
Il va aussi apporter du fun pendant l’acte sexuel et va aider à se relâcher encore plus pour que la cérémonie sexuelle devienne une experience encore plus complète, où on se sent épanoui.

J’ai commencé à faire mes recherches sur le marché et le conseil numero un que j’ai envie de vous donner est de prendre le temps et aller sur place. Visiter un Sexy Shop – avec une où plusieurs copines c’est encore mieux! – vous permettra de profiter d’une experience complète: toucher certains produits, voir la forme, la texture et la taille – pas toujours evident online! – découvrir les nouveautés du marcher et surtout avoir des conseils précieux. Le marché du sex toy est un univers incroyablement vaste et on s’y perd très facilement.

Nude Curve for yoni massage – by Onna

Le sex toy à été souvent associé à la solitude. Bien au contraire cet outil, destiné au plaisir en solo et aussi en couple, peut devenir un allié important lorsqu’on traverse des phases particulières dans nos relations, où de profonds changements dans notre corps.
L’utilisation du sex toy est destiné surtout à prolonger le plaisir mais très souvent cet objet est vu comme une menace envers la sexualité, et ici je parle des hommes plus en particulier. On a l’impression que si on utilise un diletto la virilité du partenaire (homme) se voit diminuer.
Les femmes ont du mal à en parler au partenaire et c’est bien dommage puisque… « tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

Ensuite n’hésitez pas à demander à vos copines pour avoir leur experience directe. Pour un premier commencez par le basique pour vous y habituer! Ce qui est conseillé est le rabbit ou alors un godemiché.


NOS FAVORIS

FUN FACTORY | ONNA | LELO

haute de gamme
BETONY VERNON

d’outre-mer
LORA DICARLO | JULIET ALLEN


NOS ADRESSES

Ici les adresses pimentées pour faire tomber tous vos tabous:

/ Passage du Désir, trop mignon
/ Dollhouse, le plus chic
/ Le roi de la capote, le fruité
/ Métamorph’Ose – Phyléa, le fétichiste
/ Le Sexodrome de Pigalle,
réputé le plus grand Love Store du monde

Écoute-moi

Si vous avez encore faim et vous voulez en apprendre plus je vous conseille des PODCAST en Français:

| SEX AND SOUNDS
« Alors, bande d’obsédés, c’est quoi pour vous le son du sexe ? » Cette question, c’est la première phrase du premier épisode de « Sex and sounds ». Le ton est donné. Et par une experte en la matière : Maïa Mazaurette, spécialiste sexe pour le magazine « GQ » et chroniqueuse pour « Le Monde », entre autres.

| ME MYSELF AND I
Ce podcast créé, produit et animé par Axelle Jah Njiké souhaite faire entendre les expériences personnelles des femmes noires par elles-mêmes, de leur rapport au corps, à la sexualité, et à l’amour.

| COMING IN
Ici on plonge dans l’intimité de la narratrice. « Coming In » est un documentaire audio sur le coming out de la journaliste Elodie Font. Elle raconte toutes les émotions par lesquelles elle est passée pour parvenir à l’acceptation par elle-même et par les autres de son homosexualité.

| SUR LEUR LÈVRES
laisse la parole aux hommes et est proposé par le Magazine en ligne Cheek Magazine.
Au micro de Julia Tissier (co-fondatrice et rédac chef du magazine), les invités se confient sur leur connaissance de la sexualité féminine et leurs rapports intimes avec les femmes : une compilation de fiertés, de questions, de souvenirs plus ou moins honteux, d’expériences personnelles qui font grandir.

Mes préférés en anglais: SexEd | We Gotta Thing | Guys We Fucked


Et si on a utilisé toute sorte d’outil pour le plaisir depuis la nuit des temps c’est forcement parce que …
c’est pas si mal !

@daryadar – Photo by Damon Hall-Booth

PORTEZ VOTRE MASK !

Love,

PS : À avoir chez soi, à lire et re-lire: « La Bible du Boudoir » — Betony Vernon