Pour célébrer la journée Internationale de la Femme, je souhaiterais partager quelques idées pour incarner pleinement notre pouvoir personnel.

La sagesse du Tao offre des clés à destination de toutes les femmes afin qu’elles retrouvent plus de force pour vivre en accord avec leur propre nature.

En nous conformant à des normes imposées par l’extérieur et qui ne nous conviennent pas toujours, il nous est difficile de trouver notre vrai bonheur. Nos vies ressemblent davantage à des mandalas dynamiques qu’à des belles images statiques. Elles nous amènent ainsi à sortir des images stéréotypées et des chemins tous tracés pour imaginer avec courage une féminité qui est propre à chacune d’entre nous.

Accepter notre unicité, c’est gagner en confiance en nous et oser relever de nouveaux défis en allant de l’avant.

La femme du Tao tient l’unité dans son cœur et son monde est en paix,

Ne veut pas plaire et ainsi resplendit,

Ne cherche pas l’attention et ainsi excelle,

Ne se justifie pas et ainsi on lui fait confiance,

N’imite pas les autres et ainsi est elle-même,

Ne recherche pas la compétition et ainsi personne au monde ne peut la dépasser.

Le Tao de la Femme

Lorsque nous cherchons à développer notre pouvoir personnel, nous nous retrouvons souvent en territoires inconnus. Le pouvoir personnel, celui qui se cultive et grandit toute notre vie, est bien supérieur à celui lié au rang et à la position sociale. Ce pouvoir est celui qui fait de nous ce que nous sommes : notre énergie, nos valeurs, notre intégrité, notre force spirituelle. Celui là dure toute la vie et n’est pas octroyé par l’extérieur.

En étant plus attentive à nous-mêmes, nous apprenons à limiter les attitudes qui nous affaiblissent, comme par exemple le fait de rechercher l’approbation de l’autre, de nous oublier dans la relation à l’autre…

Gardons à l’esprit et dans le cœur que nous portons toutes en nous la force du yin et celle du yang, la force féminine traditionnelle du soin nourricier et de la compassion chaleureuse du yin et la force plus assurée du yang, celle-là même qui nous permet de maintenir le cap pour atteindre nos objectifs.

Il est donc essentiel que toutes les femmes puissent prendre soin de leur KI ou énergie vitale. Un manque de KI amène un manque de discernement, nous rend vulnérables aux avis extérieurs, fait baisser la confiance en nous, peut nous rendre victime de réactions excessives.

Combine l’affirmation puissante du yang avec la compassion chaleureuse du yin.

Dans cette vallée de possibles, vis ta vie comme une rivière,

Forte et vraie, renouvelant ton esprit grâce au pouvoir de la nature, la sagesse du Tao.

Le Tao de la Femme
Crédit photo: Olivier FOLLMI

Trop souvent nous oublions également de pratiquer la compassion à notre propre égard . C’est d’ailleurs une des grandes contradictions de l’altruisme féminin : être dans l’attention personnelle et le soin de l’autre tout en s’en privant soi-même. Exit les comportements sacrificiels qui affaiblissent et culpabilisent, il faut pratiquer l’auto-compassion et prendre soin de soi autant que des autres pour conserver son énergie, son équilibre et la paix de l’esprit.

Beaucoup de femmes entretiennent un rapport complexe et exigeant avec leur corps et leur image. Là encore, le Tao nous invite à nous recentrer sur notre unicité. Notre corps n’est pas un simple objet à embellir pour offrir aux autres. Il est l’expression dynamique de nous-mêmes.

Nous pouvons nous autoriser chacune à célébrer la ou les caractéristiques physiques que nous aimons chez nous et assumer ainsi de les mettre en avant pour nous faire plaisir.

Une des meilleurs façons de s’approprier son corps est de bouger. Plus on est dans le mouvement, mieux on connaît son corps et plus on s’y sent à l’aise. Sans compter notre taux d’endorphine qui est boosté ! Les endorphines figurent parmi les hormones du bien-être. Elles sont produites par l’organisme au cours d’un effort d’une durée minimum d’une demi-heure. Leur sécrétion est immédiate lorsqu’on rit un bon coup par exemple. Elle produit « l’euphorie ». C’est la « morphine naturelle du corps ».

Enfin, n’hésitons plus à nous faire du bien, à nous encourager plutôt qu’à souligner ce qui aurait pu être mieux fait. Vivons sans nous juger.

La femme sage qui suit le Tao,

Ne se soucie par des affaires des autres, ne se juge pas d’après les critères d’autrui.

Suivant son propre chemin, elle vit tout simplement.

Je conseille à toutes les femmes qui me liront de pratiquer la crème magique de Tatiana Elle, créatrice du Yoga de la Femme. Nous mettons chacune dans cette crème magique toutes nos intentions en frottant nos mains: « Je m’aime telle que je suis, je m’accepte telle que je suis, je suis ravissante, je suis puissante« . Puis, nous absorbons cette belle énergie en mettant nos mains sur notre visage et nous répartissons cette crème magique sur notre visage, nos cheveux, notre cou, nos bras, notre buste, toutes les parties de notre corps en prenant un temps pour accueillir cette belle énergie.

Photo: @Heather Hazzan - The All Woman Project
Photo: @Heather Hazzan – The All Woman Project 2017

Photo de mise en avant: L’ange protecteur de Niki de Saint Phalle, gare de Zurich ©Roland zh