Women Retreat – Atelier d’écriture

Atelier d’écriture

Lors de notre Women Retreat dans les Pyrénées Orientales, nous avons eu la chance de partager un grand moment entre femme. Un de ces moments dans votre vie ou certaines portes s’ouvrent. Nous nous sommes réunis un jour en fin de matinée pour cet atelier d’écriture leader par notre chère allumette Zoé, durant cet atelier elle nous à proposer de prendre du temps pour écrire et partager ce qui résonnait en nous quand nous écrivons ces phrases : La femme que je suis ?

La suivant fut Ensemble nous sommes ?

Et voici ce l’encre qui en découla ….

 

 

Caroline, 30 ans
△ La femmes que je suis ?

Intuitivement j’écris les femmes, car j’en suis plusieurs. Il y a celle de mon passé et de mes blessures, celle de mon présent créé à l’image des femmes qui m’inspirent et celle du futur dans mes projections et mes rêves.
La femme que je suis aujourd’hui c’est la synergie de ces femmes là.
C’est une femme qui n’a pas peur de partager ses faiblesses et ses forces. C’est une femme rempli d’amour et de dévotion à la vie. C’est un enfant en train d’apprendre, une jeune fille en train de tester, une mère en train de soigner, un sage en train d’enseigner, ou juste une fleur aux pétales d’or.
Soufflez moi une tornade j’en créerai des racines. Mettez moi des obstacles je les surmonterai, offrez moi un enfant je l’éduquerai. Vie je suis prête à devenir la femme que tu aimerais que je sois.
Je suis prête à incarner le ou les rôles de ma vie.
Je serai la meilleure version de moi-même afin d’accompagner au mieux les autres sur leur chemin, sur notre chemin.
Car après tout nous sommes les même alors que ta volonté soit faite ta mission sera le mienne….

 

△ Ensemble nous sommes ?

Ensemble nous sommes fortes,
Ensemble nous sommes puissantes,
Ensemble nous ne formons qu’un.
Nous sommes toutes des miroires les unes les autres, des clefs et des serrures pour nous permettre de grandir. Nous sommes toutes les faces de la même pièce.
Nous tissons le fil de la vie.
L’histoire de la création coule dans nos veines.
Ensemble mes soeurs nous sommes l’avenir du monde, nous sommes les messagères de la paix.

Nous avons à accélérer le pas vers nos blessures et notre travail sur nous afin d’être prêtes à accepter, que c’est main dans la main, en oeuvrant ensemble, à l’unissons que nous pourrons sauver la terre et ses merveilles.
En se respectant et en cultivant cette énergie d’amour, nous inspirons peut être d’autre à le faire.

Aimons nous, nos blessures, nos failles, nos douleurs car c’est à travers l’ombre que l’on voit la lumière.
Avançons ensemble, éduquons avec notre coeur ce peuple humain éduqué par la contradiction de nos têtes.
Trouvons cet équilibre seul en se sentant reliée au groupe. car l’énergie des soeurs, la chaleur d’une main sur une épaule ou l’expression d’un sourir peuvent valoir tout l’or du monde.
Offrons nous ce que l’on offre aux autres.
Acceptons notre féminité et le fait de recevoir.
Acceptons d’être assez.
Soyons douce et forte à la fois et marchons ensemble vers le grand pas..

 

Florence, 51 ans 

La femme que je suis…

C’est tout d’abord l’émotion qui me vient en lisant cette phrase… 

Quelle femme je suis ?? 

Une femme multiple : fragile, forte, vulnérable, guerrière. @atelierseance

Une femme qui a peur, qui doute, une femme en quête d’elle-même 

Une femme cyclique, prête à tout : rester droite face à l’adversité, suivre mon chemin de vie, assumer mes choix. 

Je suis une femme vaillante qui a surmonté bien des maux, une femme de tête et de coeur ! Je suis une femme d’amour, sauveuse dans l’âme, une femme qui donne sans compter mais qui souffre parfois de ne pas recevoir. 

Je suis une femme qui s’ignore souvent, qui oublie ses propres besoins, sa vérité, son sens profond. 

Je suis une femme de feu lorsque la colère m’habite et m’inonde. 

Je suis une femme de fer qui refuse parfois de plier et de se soumettre. 

Je suis une femme de larmes tellement refoulées. 

Je suis une femme de rancoeur de ne pas avoir été aimée comme je pensais le mériter. 

Je suis une femme fragile qui a vécu l’abandon au fond de sa chair. 

Je suis une femme blessée d’avoir perdu des êtres chers, piliers et repères.

Je suis une femme lionne pour protéger mes enfants.

Je suis une femme à facettes, une femme d’ombres et de lumières.

Je suis une femme et je suis fière de l’être !

Ensemble nous sommes…

Mères courages, femmes fragiles, enfants blessés. 

Ensemble, nous sommes plus fortes, plus vaillantes…

Ensemble, nous sommes magnifiques et uniques !

Unissons nos parts d’ombres, nos fêlures, nos manques, nos colères 

Tissons un maillage d’amour de confiance et de partage.

Ensemble : se sourire, se regarder au fond des yeux, se découvrir soeur

Ensemble : se soutenir, se reconnaître

Ensemble : renaître pour devenir celles que nous sommes au plus profond de nous

Ensemble : le parcours se fait plus léger, les cailloux moins blessants, les pas plus fluides, la respiration plus libre.

Ensemble : ouvrons nos bras pour nous offrir l’amour dont parfois, souvent, nous manquons.

Ensemble : guérissons nos blessures, pansons nos plaies, écoutons nos peines

Ensemble : donnons la main pour guider nos enfants intérieurs vers la lumière.

Ensemble pour trouver la force et le soutien de suivre notre chemin lorsque le poids sur nos épaules est lourd, que notre coeur pleure.

Ensemble : déposer les armes et nous assoir, dans le calme des pensées devenues douces.

Ensemble se relier pour former le cercle de nos âmes, de nos croyances et sourire à la vie.

Sonia, 32 ans

La femme que je suis…

 

Je deviens une femme. Je me détache de la petite fille qui doit toujours être là pour les autres – la petite fille parfaite, avec des pensées parfaites. Je deviens une femme, une femme qui ne doit pas être parfaite, toujours plaire à tout le monde, qui sait ce qu’elle veut et le fait parce qu’elle le veut, et non parce qu’elle se sent obligée de suivre des règles orchestrées par ses croyances et conditionnements limitants. 

La femme que je deviens est une fille, une soeur, une tante, une amie, une force qui se permet de réaliser ses rêves, qui a confiance en elle, qui sait qu’elle mérite le bonheur et qui mérite de réaliser ses rêves et projets les plus chers. Une femme qui se permet de s’occuper d’elle-même sans se soucier du jugement des autres.

 

Leila, qui n’a pas d’âge

La femme que je suis…
La femme que je suis : doute de tout, de savoir, de l’équilibre.
La femme que je suis est perdue au milieu d’un monde connu.
La femme que je suis apprends tous les jours que tout passe inexorablement..
La femme que je suis vis ces émotions dans la résistance, dans l’acceptation parfois et, souvent dans la réflexion.
La femme que je suis aime le partage du temps avec les autres et aime être seule, l’équilibre entre les deux peut être compliqué.
La femme que je suis rêve parfois de paix dans le cœurs des hommes, comme la paix dans son cœur.
La femme que je suis comprend beaucoup et, ne comprends pas parfois.
La femme que je suis est juste un être entrain de vivre, a human be-ing.

 

Ensemble nous sommes…
Ensemble nous sommes, seules face au monde,
Ensemble nous sommes, seules face au monde.
Ensemble nous sommes, prêt à vivre la vie, dévorer le temps mis à notre disposition.
Ensemble nous sommes heureux, nous sommes triste.
Ensemble nous partageons, la saveur de la vie, le gout de la vie.
Ensemble nous sommes, deux : Un enfant et sa mère.
Ensemble nous sommes , peu face à la terre.
Ensemble, nous sommes …ne m’inspire pas, car je n’y crois plus.
Et pourtant, y croire, c’est un peu ce que j’aime par-dessus tout : le souffle de la vie qui m’habite me pousse à croire.
Croire en quoi ? Je ne sais plus, mais croire qu’ensemble nous sommes la vie, la mort, l’univers, la paix, la guerre, la joie…
ENSEMBLE, nous sommes ce que nous déciderons de faire, d’être, de changer, de garder.
Voilà, je l’ai !!
ENSEMBLE, nous sommes ce que nous déciderons !!

 

Audrey, 31 ans

La femme que je suis…

Un jour blanc, un jour noire, entre peurs et gratitude, doutes, amour et chemins rocheux.  Mais je ressens chaque moment avec grande amplitude. J’ai essayé de vivre tous ces moment avec la plus grande conscience et d’aller au delà de simplement la superficie. 

Chaque moment de beauté est fleurissant et recueillie comme de magnifique pâquerettes au sol, fraîches,  colorés et vivantes. Je m’imprègne de cette beauté, cette joie. De voir mon fils grandir est ma raison d’être. Grâce a mon fils je suis devenue la femme que je suis. Chaque jour je suis la pour lui montrer le chemin mais surtout j’apprends de lui.

Toi mon fils, mon miroir qui reflète tout ce que je suis, ce que je ne suis pas et ce que je voudrais être. Toi belle âme qui m’a choisit comme maman, je t’en remercie. Tu m’as permis de me connecter avec ma vrai personne. Tu m’as fais voir la vie d’une autre manière, et tu m’a inconditionnellement appris à aimer, à recevoir de l’amour et à être cette âme colorée qui demande qu’à fleurir. À toi mon fils, ma joie de vivre,  merci d’exister.

Ensemble nous sommes…

Le yin et le yang

le soleil et la pluie

la  vie et la mort, 

le sable et le vent, 

le salé, le  sucré,

le noir, le blanc 

l’eau et la terre, 

l’amour et la haine,  

la compassion  et l’individualité,

la peur et l’engouement

les étoiles et le ciel,

 l’air que l’on respire et cette nature, 

La beauté du printemps et l’intériorisation de l’hiver, 

La force, la sensibilité, le passé, le présent et le future, 

Ensemble nous grandissons, 

Toutes ensemble chères femmes, 

Tous ensemble cher famille, 

Tous ensemble cher monde, 

 

Tous ensemble sur cette terre, main dans la main, nous élevons la conscience de la terre, pour pouvoir apprendre à s’entraider, s’aimer, se comprendre, partager,  protéger cette terre, protéger nos enfants et saluer nos ancêtres. Ensemble nous sommes passé ,présent, et future mais plus que jamais soyons unis dans ce présent. Nettoyons ensemble les choses du passé qui ne nous servent plus, laissons les couler comme l’eau d’une cascade, illuminons nous avec le soleil d’aujourd’hui et la fraîcheur de l’air pour pouvoir voler plus haut chaque jour. 

 

@atelierseance

Stéphanie, 38 ans

La femme que je suis…

La femme que je suis. Que je suis ou que je pourrais devenir? Tant de questions, tant de doutes, tant d’émotions à cette évocation.

Je suis sur le chemin vers cette femme que je ne suis pas encore tout à fait, entre l’enfant que j’étais et que je veux devenir, que je peux devenir.

J’ai le sentiment que je suis sur la bonne voie, que je prends le bon chemin. Dans mon cœur, dans mon âme quelque chose s’apaise, grandit comme les branches d’un arbre qui s’étendent.

Que serais je demain?

Une autre, différente et nouvelle ou juste celle que je devais être, que j’ai toujours été mais que je n’ai pas eu le courage d’accepter jusqu’à présent.

Les choses deviennent plus claires, comme un brouillard qui s’évanouit au levé du soleil. Soleil de mon cœur qui grandit chaque jour, qui grossit à mesure que je comprends que je dois vivre, vivre pour moi, parce que je suis moi, parce que la vie est en moi, l’Univers est en moi.

Et je pense à tout ce qui m’entoure, toutes celles qui m’entourent et je me sens riche.

Ensemble nous sommes…

Ensemble, nous sommes forts, grands…Mais, tiens pourquoi au masculin! Certes, dans notre belle langue il le remporte sur le féminin. Y en a marre.

Ensemble, nous sommes fortes, nous sommes belles, puissantes. Nous pouvons faire bouger les lignes, affronter le monde. 

Nous unir pour rendre la vie plus belle, meilleure, pour être heureuse.

Ne pas trouver ses mots, mais le collectif est là. Ce collectif justement autour de moi. J’ai un exemple d’ensemble, ces femmes là que je ne connais pas et qui pourtant m’apportent déjà tant, par leur présence, leurs sourires, par leurs gestes de réconfort. C’est là aussi la puissance de l’ensemble, du collectif, de ne pas avoir qu’à compter sur soi, de pouvoir pour une fois être entourée par groupe, d’avoir le soutien de ses pairs.

On est pas tout seul dans la vie, on peut la traverser avec les autres, si on le souhaite.

Ensemble, nous ne sommes plus seuls.

Ensemble, nous pouvons avancer sans nous retourner. 

Ensemble, nous allons plus loin.

Ensemble, ce n’est pas la fin de soi, son individualité, c’est le début de quelque chose de grand, qui nous dépasse.

 

 

Pauline,

La femme que je suis…

Sensible, entière, aimante…

Des mots, ces mots et ces émotions qui m’habitent au plus profond de mon être, au plus profond de moi-même, au plus profond de moi-même…

J’ai toujours eu ce sentiment d’être à part, d’être différente, de sortir du rang… peut-être de ne pas avoir ma place parfois

Seulement, lorsque je décide de faire taire ma tête, de mettre sous silence mon esprit encombré pour être attentive et à l’écoute de mes émotions, de ce que mon corps me dit et me dicte, je sens l’Amour prendre place. Je l’entends, le sens et le ressens au travers des battements puissants de mon cœur, lorsque je suis au contact profond de moi-même et des autres… Cet Amour si fort, faisant parfois émerger, remonter des larmes…de joie… entremêlées à des larmes de tristesse, faisant écho à certaines blessures non pansées…qui ont besoin de s’exprimer aujourd’hui.

 

Chaque jour qui passe, j’accueille, je comprends, j’intègre et j’apprends à m’aimer, pour ce que je suis, pour mon unicité…

Ce sentiment d’être à part révèle à mon sens la conscience éveillée de cette unicité… de la place que j’ai droit, que je veux occuper <3

 

Ensemble nous sommes…

Ensemble nous fortes, nous sommes puissantes, complètes… nous sommes aussi vulnérables, fragiles et blessées… mais nous sommes Amour…

C’est l’ajout, le complément, de chaque part, de chaque énergie et de chaque âme… que je considère être la Beauté… La beauté de la connexion, visible, invisible, impalpable… des femmes entre elles.

Ensemble nous sommes créatrices, nous sommes sœurs, mères et filles… pouvant chacune apporter sa force et ce que l’on peut considérer comme faiblesse… faiblesse pour l’une, force pour l’autre.

Ensemble nous nous apportons ce soutien et cette élévation dont chacune a besoin

Ensemble nous avançons, vers le chemin de la Vérité, de notre propre vérité et réalité

Ensemble nous trouvons la force et le courage de dire les mots, pour exprimer nos maux…individuels et finalement partagés… Ces maux inscrits au plus profond de nos cellules, qui n’ont plus leur place aujourd’hui dans le chemin à parcouru et à parcourir

Ensemble je suis Moi et vous êtes Vous, chacune, habitée par toutes ces émotions, souvent contradictoires mais complémentaires, qui ensemble se révèlent et définissent ce que je suis, ce que nous sommes <3

 

Leave a Comment: