Vous êtes enceinte et prévoyez de découvrir d’autres paysages ? Pour les futures mamans baroudeuses, le trajet et ses conditions spéciales sont des questions souvent inquiétantes. Les voyages ne sont pas contre-indiqués sauf si votre sage-femme ou votre gynécologue vous le déconseillent à cause d’un risque important. Selon le trimestre de grossesse, la situation n’est pas la même. En avion, en train ou en voiture, voici un récapitulatif des recommandations à mettre en place pour voyager enceinte sereinement.

Voyager enceinte en avion

Selon des chercheurs britanniques, les différentes pressions atmosphériques n’ont aucune incidence sur le fœtus. Au-delà de la 36ème semaine de grossesse, l’Organisation Mondiale de la Santé déconseille ce moyen de transport afin d’éviter un risque d’accouchement prématuré. La majorité des compagnies aériennes refuse généralement le vol, 4 semaines avant l’accouchement. Certaines agences peuvent vous demander une attestation médicale prouvant la date du terme. Pensez à consulter les conditions de vol avant la réservation. L’avion reste le moyen le plus sécure pour voyager enceinte. Pendant le vol, restez sereine, buvez beaucoup d’eau et choisissez un siège près de l’allée pour faciliter vos déplacements. Afin de réduire les risques de thrombose, enfilez des bas de contention avant de partir. Pensez à marcher au minimum toutes les heures pour relancer la circulation sanguine.

Pendant le 1er trimestre de grossesse

 

Il n’y a aucune contre-indication mais en hauteur vous risquez de décupler les petits désagréments liés à vos 3 premiers mois de bonheur. Voyager enceinte pendant cette période peut avoir une influence plus importante que d’habitude sur la fatigue, les nausées et les brûlures d’estomac.

Pendant le 2nd trimestre de grossesse

Le temps de vol est beaucoup plus agréable. Si vous le pouvez, privilégiez ces mois pour voyager tranquillement. C’est le moment idéal. Pensez à vous reposer.

Pendant le 3ème trimestre de grossesse

Le voyage n’a pas d’impact sur votre santé, ni celle de votre bébé avant la fin du 8ème mois. Il est recommandé de ne pas voyager après 36 semaines pour éviter le déclenchement d’un accouchement prématuré. Le travail pouvant commencer à tout moment les dernières semaines. Pensez à bien positionner votre ceinture sous l’abdomen et à allonger vos jambes.

Voyager enceinte en train

Le train comporte de nombreux avantages pour vos déplacements. Les sièges sont assez larges et il est possible de se promener aisément dans les allées. Il y a peu de secousses. Pensez à bien vérifier les critères des différentes compagnies ferroviaires pour votre réservation. Existe-t-il un wagon-restaurant ? Des couchettes pour la nuit ? Une climatisation ? Choisissez-le en fonction de ce qui vous est nécessaire pour rendre votre trajet agréable. Chaque train ne répond pas aux mêmes conditions de confort. Evitez également de multiplier les correspondances qui engendrent du stress superflu. Privilégiez les trains directs, sinon prévoyez suffisamment de temps entre 2 changements.

Pendant le 1er trimestre de grossesse   

Pensez à bien vous hydrater et à vous dégourdir les jambes. Mangez légèrement afin de rendre le transport moins propice aux désagréments de la grossesse.

Pendant le 2nd trimestre de grossesse

Choisissez une place côté couloir pour pouvoir vous déplacer plus facilement. Préférez vous installer au centre du wagon pour éviter les secousses légères qui peuvent exister en train. Certaines compagnies ont des places réservées aux femmes enceintes.

Pendant le 3ème trimestre de grossesse

Il n’y a toujours pas de contre-indication pour voyager enceinte en utilisant ce type de transport. Renseignez-vous sur un éventuel service de bagagerie afin de vous éviter la charge importante de votre valise. Dans le cas contraire, faites vous accompagner ou voyagez léger.

Voyager enceinte en voiture

L’idéal est de ne pas partir loin et de faire des pauses régulières. Il n’est pas recommandé de rouler plus de 3 heures. Prévoyez des étapes afin de ne pas rester longtemps en position assise. La voiture n’est pas le moyen de transport le plus agréable pour se déplacer et nécessite une attention particulière. Les coups de frein et d’accélération peuvent provoquer plus de contractions et faire travailler votre col. Bannissez les routes en mauvais état et privilégiez l’autoroute. Si vous êtes passagère, pensez à reculer votre siège au maximum pour allonger vos jambes. Prévoyez des coussins pour soulager votre dos et votre nuque. Pour un nombre important d’heures de trajet, il est nécessaire de consulter votre médecin afin d’être certaine de n’avoir aucune contre-indication.

Pendant le 1er trimestre de grossesse

Les maux de ces premiers mois risquent d’être incommodants pendant votre trajet. Evitez les changements de vitesse brusques, ainsi que les routes sinueuses qui peuvent vous rendre nauséeuse. Voyager enceinte et conduire n’est pas un problème pour le moment, mais nécessite une attention toute particulière. La somnolence peut vite se manifester en ce début de grossesse. Arrêtez-vous fréquemment pour prendre l’air.

Pendant le 2nd trimestre de grossesse

Votre ventre commence à s’arrondir. Il devient nécessaire de bien placer votre ceinture de sécurité sous l’abdomen pour sécuriser votre bébé. Une protection existe et permet de repositionner votre ceinture pour vous sécuriser, vous et votre bébé. Pensez à vous dégourdir les jambes au minimum toutes les 2 heures.

Pendant le 3ème trimestre de grossesse

Ces dernières semaines ne sont pas idéales pour effectuer de longs trajets avec ce moyen de transport. Votre ventre s’est bien arrondi et il devient compliquer d’effectuer certaines manœuvres avec votre voiture. La fatigue qu’entraine le voyage peut provoquer des contractions prématurées, non souhaitables, si près du terme. Pensez à bien vous reposer la veille et le lendemain de votre périple. Le repos et des pauses fréquentes sont indispensables. Abstenez-vous au maximum de prendre des routes cahoteuses.

Avant de voyager, consulter votre sage-femme ou votre gynécologue pour vous assurer de pouvoir effectuer le trajet sans contre-indication. Si vous décidez de partir loin, préférez l’avion ou le train qui éviteront des secousses non recommandées. Le second trimestre est le plus propice à l’évasion. Le plus important est de vous reposer et d’éviter toutes contraintes non nécessaires. Les vacances resteront ainsi, bénéfiques pour vous et votre futur bébé.


Quel moyen de transport avez-vous privilégiez pour voyager enceinte ?