Les bienfaits de cette posture :

Cette posture ouvre la poitrine, le cœur, ramène de la lumière dans le corps et dans le cœur

Assouplit la colonne vertébrale.

Renforce les jambes, les bras.

Posture renversée, renverse toutes les pensées négatives, les schémas de conditionnements

Risques essentiels :

Lombaires, poignets, épaules, cou, aine.

Si allonger les bras dans cette posture se révèle trop intense ou compliqué pour un élève, la tendinite dans les poignets et les douleurs dans les épaules vont très vite se manifester.

Souvent les élèves sont cette tendance à contracter les muscles qui seraient susceptibles d’être relâchés dans certaines postures comme celle du pont.

Plus on va se détendre dans une posture et plus elle est naturellement amenée à s’ouvrir.

Pour guider les pratiquants dans cette asana :

  • Commencer en demi pont ( Seta Bandha Sarvangasana)
  • Placer les paumes de mains alignées avec les épaules, les doigts pointés vers les talons
  • Les coudes sont parallèles et placés de façon à ce qu’ils se soulèvent vers le haut par la rotation externe des épaules (si la rotation externe est trop intense, tourner légèrement les doigts vers l’extérieur).
  • Plantez bien les mains à la terre afin que les omoplates soient ancrées contre les côtes dorsales.
  • Sur une inspiration faites glisser le sommet du crâne à la terre, les hanches se lèvent vers le ciel et garder bien les coudes et les épaules alignés.
  • Respirer
  • Sur une deuxième inspiration, pousser dans les pieds et dans les mains, décollez le sommet du crâne, ouvrez la poitrine et monter vers le ciel
  • Relachez les cervicales

Souvent les élèves ont tendance à s’obstiner sur les lombaires et à vouloir cambrer depuis cette zone très sensible du corps.

Ce n’est que lorsqu’on prend conscience que la cambrure vient d’abord de l’ouverture du cœur que l’on comprend les postures de cette famille.

Et pourtant lorsque le fetus se forme dans le ventre de sa maman, il commence par le haut du dos et se termine par les lombaires, c’est pour cela qu’on les considèrent comme étant plus fragiles.

Voici quelques clés de cette posture :

  • Le maintien du bandha pada (les pieds bien ancrés)
  • Les jambes biens actives, rotation interne des fémurs
  • Rotation antérieur du bassin
  • Rotatiohttps://www.lesamazonesparisiennes.com/les-bandhas-au-yoga/n externe des bras
  • Pousser bien dans les pieds
  • Monter le sternum vers le ciel
  • Elargir le haut du dos et la poitrine dans la zone claviculaire
  • Progressivement, pratique après pratique on va pouvoir marcher les mains vers les pieds pour ressentir plus d’intensité

Rédigé par Fleur Groenen